Ituri : l'armée promet "le pire" aux groupes armés

Lieutenant Jules Ngongo, porte-parole de l’armée en Ituri/ photo de tiers

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) lancent indirectement le énième appel à la reddition des groupes armés dans la province de l'Ituri. Selon le lieutenant Jules Ngongo ceux qui s’entêtent, auront une réponse appropriée de l'armée régulière.

"Nous disons encore à ce groupe armé qui s’entêtent que le pire arrive. Quel que soit leur nombre ou le bouclier humain qu'ils utilisent entre autres les enfants et les femmes, nous savons ce jeu et nous n'allons pas céder. Nous allons les poursuivre, les traquer et les neutraliser définitivement. Voilà l'option que nous avons prise", dit-il.

À la même occasion, le lieutenant Jules Ngongo appelle la population à accompagner l'armée régulière comme elle l'a toujours fait. Ce, afin de bouter hors d'état de nuire les "ennemis de la paix".

"Nous encourageons la population d’alerter en temps. Peu importe leur velléité, l’échec est déjà dans leur champ parce que toute la population a suivi le mot d'ordre du gouverneur Luboya N'Kashama de dénoncer tous les cas suspects. La vigilance doit primer sur tout ce que nous faisons et nous disons non à tous les messages d'intoxication, de la haine. Nous appelons toute la population à l'unité et se liguer derrière les Forces Armées contre la force du mal", conclut-il.

Dieubon Mughenze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *