Ituri : L'armée donne sa version sur la nouvelle attaque de Boga

Lieutenant Jules Ngongo, porte-parole des FARDC en Ituri /Photo de tiers

On en sait un peu plus sur l'attaque des rebelles ADF lundi dernier à Boga dans le territoire d’Irumu en province de l'Ituri.

Dans un entretien exclusif avec election-net.com, le porte-parole de l'armée en Ituri parle des rebelles ADF qui tentaient de s'attaquer à la population civile, mais qui ont vite été repérés par les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC). Le lieutenant Jules Ngongo affirme que deux combattants ont été neutralisés alors que dans leur retranchent, les assaillants ont incendié l'hôpital de Boga.

"Les Forces Armées sont dans la poursuite des opérations depuis la dernière attaque qui a causé des morts. Nous avons repéré l'ennemi, il y a eu échange des tirs qui a abouti à la neutralisation de deux assaillants ADF et une arme AK47 récupérée et un élément des FARDC a été blessé… lors de leur fuite dans les périphériques de Boga mission, c'est là qu'ils ont incendié l'hôpital", déclare le lieutenant Jules Ngongo, ce mardi 8 juin 2021.

Par ailleurs, cet officier de l'armée, soutient que les FARDC poursuivent les assaillants jusqu'à leur dernier retranchement. Ce, afin de "mettre la population à l'abri du danger".

L'occasion faisant le larron, le lieutenant Jules Ngongo appelle, enfin, la population à alerter les services de sécurité au moment utile en cas des mouvements suspects.

Dieubon Mughenze