Ituri: La Société Civile de Mambasa appelle les militaires au respect des droits de l’homme

Bureau du territoire de Mambasa © photo de tiers

Les habitants du territoire de Mambasa ,au regroupement Bagole, dans la province de l'Ituri sont victimes depuis un certain temps des tracasseries militaires sur plusieurs axes routiers de desserte agricole notamment Mahu-Ilimba, Mahu-Ekatu, Biakato-May-Masiko.

La société civile coordination du regroupement Bangole dénonce cette pratique et appelle les militaires de cette partie de la province de l'Ituri au respect des droits humains. Cette structure signale que "chaque passant est obligé de payer 1500 Francs congolais dont 500 Francs pour son corps et 1000 francs pour les récoltes transportées".
Elle sollicite l'implication du commandant bataillon 21022, basé à Biakato.

D'après les informations recoupées par Election-net, plusieurs cas victimes de cette situation ont été identifiés notamment "un jeune garçon d’environ 20 ans qui a été roué des coupé suite au non-paiement de cette somme. Ce jeune a été grièvement blessé par ces militaires".

Malgré les alertes faites aux autorités compétentes en octobre 2020 , cette société civile ne signale aucune suite favorable.

Signalons que les forces vives de groupement Bangole, compte initier une marche ou paralyser toutes les activités 7 janvier 2021 suite à ces tracasseries militaires.

Bénédicte Matondo