Ituri : la notabilité crie à "l'extermination" de la population

Inhumation de 29 civils victimes de massacre au village Luhanga (Nord-Kivu), le 28 nov. 2016. (© Radio Okapi/Alain Kyalemaninwa)

La notabilité de l'Ituri dénonce la persistance des massacres des populations et le pillage des biens de la population même pendant cette période d'état de siège.

John Kabwa un des notables de l'Ituri indique ce vendredi 8 octobre 2021 à Election-net.com que des rebelles FPIC, codeco, FRPI et ADF, sont très actifs qu’avant la période exceptionnelle de l’état de siège dans la province de l’Ituri et du Nord-Kivu.

Par ailleurs il a indiqué que l'on assiste à une extermination de la population devant la communauté internationale et le gouvernement congolais.

''[…], nous sommes en train de vivre notre extermination devant la communauté internationale et le gouvernement congolais, mais aussi l’incursion, l’incendies de maisons, pillages de vaches cela prouve que le gouverneur militaire de l’Ituri a totalement échoué sa mission lui confiée par le chef de l’État'', a-t-il déclaré.

En outre, ce notable de l'Ituri plaide pour que les autorités militaires soient remplacées, vu que selon lui, elles ont échoué à neutraliser ces groupes armés qui ne cessent d'endeuiller la population.

''[…], je me pose plusieurs questions si pourquoi il garde son poste. C’est vraiment révoltant de vivre le théâtre des groupes armés à une seule journée dans plusieurs villages TINDA, Ngongo,Makabo, Tsunde, Sala, Vara et Sala, donc nous n’allons pas nous taire face à la vérité pendant cette période exceptionnelle de l’état de siège. Les Ituriens ont besoin d’un gouverneur capable pour leur donner la paix'', a-t-il indiqué.

En rappel, l’incursion des miliciens FPIC du 6 octobre, a coûté la vie à 47 vaches tuées, 43 vaches emportées, 17 chèvres tuées, 13 poules tuées et 13 maisons incendiées dans le village TINDA.

Prince Bagheni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *