Ituri: La milice CODECO dément toute responsabilité dans le meurtre de 19 civils à Djugu

Photo d'illustration d'une milice Codeco. Ph Tiers

Quelques jours après la mort d'une dizaine des civils à Luseyi en territoire de Djugu en Ituri, la milice CODECO donne sa version des faits. Indexée dans ces tueries, la milice CODECO réfute catégoriquement sa responsabilité. 

Bassa Zukpa, porte-parole de l’Union des Révolutionnaires pour la Défense du Peuple Congolais (URDPC/CODECO) indique qu'il est "surpris de suivre par la voix des ondes et par les réseaux sociaux le chef de secteur de Banyali- Kilo, Innocent Madukadala nous attribue  le massacre de Tchulu et de Liseyi. Pour nous, il s’agit là encore d’un mensonge monté de toutes pièces, tendant à semer des troubles au sein des communautés de l’Ituri".

Par ailleurs, celui-ci révèle que ce meurtre est à mettre à l'actif d'un nouveau groupe armé en connotation éthique qui agirait dans le territoire de Djugu actuellement. Il indique que le gouverneur Jean Bamanisa Saidi avait déjà relayé cette information. 

" Ce groupe armé était localisé dans les forêts entre le village Itende et Liseyi. Nous condamnons cette façon de nous attribuer tous  les massacres de Djugu en particulier et de l'Ituri en général",a-t-il déclaré. 

Depuis la signature d'un acte d'engagement de sécession des hostilités par la délégation envoyée par le président Félix Tshisekedi, le porte-parole de  milice CODECO  regrette l'arrestation de certains de ses membres. Il invite ainsi les forces de sécurité à accompagner le processus de la reddition volontaire en cours.