Ituri : en plein état de siège, une trentaine de civils pris en otage par les ADF

Les populations fuyent leurs villages à cause des combats entre les FARDC et les groupes rebelles à Sake au Nord-Kivu le 30 avril 2012. © MONUSCO/Sylvain Liechti

Les rebelles ont investi le groupement Rubingo dans la province de l’Ituri, la nuit du samedi à ce dimanche 20 juin 2021.

Aussitôt, les assaillants ont inquiété la population civile qui ne savait plus à quel saint se vouer, affirme les forces vives locales.

Alors qu’ils se retiraient des 3 villages ciblés, poursuivent les forces vives, les assaillants sont répartis ayant pris en otage une trentaine de civils. Également, pendant ce moment, deux civils ont été blessés. Ceux-ci poursuivent les soins dans une structure sanitaire de la place.

Sanctuaire des groupes armés, la province de l’Ituri traverse des moments de turbulences dans presque ses 5 territoires. Les rebelles ADF, les miliciens FPIC, CODECO, les combattants FRPI et d’autres groupes subversifs créent la misère de la population.

Cette situation a provoqué le déplacement des populations vers les endroits jugés sécurisés. Les uns s’orientent dans les entités supposées sécurisées en Ituri, d’autres par contre, dans la province du Nord-Kivu.

Dieubon Mughenze