Ituri : détournement de deniers publics et privés, une ONG saisit la justice

Des enseignants en sit-in au Bureau du SECOPE-Sud-Kivu. Photo ENET Héritier Bashige

Suite à un détournement ”exagéré” dans la province de l’Ituri, une ONG de droit de l’homme a saisi ce mardi 30 mars le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Bunia afin de mener une enquête.

Il s’agit du détournement de deniers publics et privés alloués à la gratuité de l’enseignement de base prônée par le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi.

Dans son alerte faite à election-net.com ce mardi 30 mars 2021, cette organisation par le biais de John Vuleveryo, chef d’antenne, fait savoir qu’ils ont reçu plus de quatre-vingts plaintes de la part des enseignements et dirigeants de certaines écoles qui se disent ”fâchés contre le détournement orchestré par certains agents fonctionnaires hiérarchiques”

En effet, depuis le programme de la gratuité de l’enseignement de base, lancé par le gouvernement congolais, il se remarque que plusieurs écoles bénéficient de frais de fonctionnement et de la paie des enseignements nouvelle unité. Hélas, entre la période allant du mois d’octobre 2020 au 15 mars 2021, la CRDH a reçu 87 plaintes de la part des enseignements et dirigeants de certaines écoles qui disent être surpris de voir leurs argents destinés à payer les enseignants de nouvelles unités et de fonctionnement est détourné par quelques agents identifiés dans le milieu” Déplore, Maître John vuleveryo, chef d’antenne adjoint dans la région.

Cette structure de défense des intérêts des opprimés invite les autorités tant provinciales que nationales aillant la justice dans leurs attributions, de s’impliquer afin de résoudre cette situation.

John Mary ndika depuis Kpandroma