Ituri: certains députés provinciaux signataires de la motion contre Bamanisa vivent “en insécurité”, selon M. Adaba

Centre-ville de Bunia, capitale de la province d'Ituri. Photo Tiers

Certains députés provinciaux signataires de la motion de censure contre le gouvernement provincial de l’Ituri vivent en clandestinité, selon le député provincial Masumbuko Adapa.

Dans une interview accordée à Election-net, le député Masumbuko ADABA, l’initiateur de ladite motion de censure indique que lui et ses collègues sont sous menace des personnes inconnues.

“Notre préoccupation actuelle, c’est surtout que nous voudrions ici dénoncer à toute la population iturienne qu’il y a un montage entrain de s’organiser, un montage selon lequel, il faudrait que l’on puisse organiser le bouclage chez les élus qui ont signé la motion en commençant par moi. Ils sont en train de préparer des motifs d’accusation et qu’ils s’ameneront avec les effets militaires pour qu’à la fin de compte qu’on puisse sanctionner ces honorables députés en disant qu’on a trouvé les éléments militaires dans leurs maisons”, explique-t-il.

Cependant, il appelle la population d’Irumu au calme en attendant la réponse de Kinshasa sur ce dossier.

Pour sa part, Au cours d’une interview accordée à Top Congo FM, le gouverneur Jean Bamanisa Saidi a promis saisir la justice pour être rétabli dans ses droits légitimes, car cette action de députés avait plusieurs irrégularités. Le gouvernement provincial a été déchu le mardi 13 avril dernier au cours d’une plénière dans la salle de l’hémicycle de l’assemblée provinciale où le Trente-trois votants sur quarante-et-un et huit autres ont voté contre la motion de censure.

John Mary Ndika.