Ituri : 30 armes perdues par les militaires à Irumu

Illustration. Getty Image/ Wandimoyi

Ce 25 juin 2021, Deux militaires des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont comparu devant la Cour militaire Supérieure de l’Ituri.

Il s'agissait Lieutenant-Colonel Munano et l'adjudant Bwanga. Selon le Colonel Magistrat Joseph Makelele, ils sont reprochés d'avoir perdu des armes de guerre. Représentant le ministère public celui-ci soutient qu'au total plus de 25 armes sont déjà perdues dont 5 récemment et qui ont été actées pour charger les prevenus. C'est donc 30 armes déjà perdues à Bogoro dans le territoire d’Irumu.

"Nous avons acté pour 5 mais avant il y avait déjà 25 armes perdues dans la même unité… à Bogoro le 12 octobre 2020.Aujourd'hui, c'est une instruction, et c'est lors des réquisitoires que nous allons présenter nos moyens", a-t-il déclaré avant d'ajouter:

"il y a une incidence malheureuse dans le secteur et nous avons voulu par là mettre un frein à ce ravitaillement qui est illicite".

Dieubon Mughenze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *