Ituri : 11 rebelles tués lors d'une réaction "farouche" de l'armée à Djugu

Un militaire des FARDC /crédit photo Lieutenant Jules Ngongo

Une position des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) a été la cible des miliciens CODECO dans la chefferie Bahema Banywagi dans le territoire de Djugu en Ituri.

L'armée a aussitôt réagi face à cette attaque du mardi dernier, affirme le porte-parole de l'armée en Ituri, le lieutenant Jules Ngongo. À election-net.com, celui-ci soutient que lors des combats qui ont tourné en faveur des éléments FARDC, 11 assaillants ont été neutralisés.

"Les FARDC ont repoussé cette attaque de manière farouche. Ce qui nous a permis d'avoir l'ascendance sur l'ennemi. Le bilan de cette opération de fouille et ratissage est de 11 éléments du groupe armé neutralisés, 7 miliciens blessés et 3 armes du type AK47 récupérées", a-t-il déclaré en précisant que ce bilan reste provisoire.

Le lieutenant Jules Ngongo rassure en outre d'une accalmie qui sévit sur place apres des affrontements et parle de la poursuite des assaillants dans leur retranchement. "Nous continuons à fouiller car le dégât est énorme dans le camp de ces miliciens. Nous avons où les blessés sont en train d'être traités. Nous y arriverons", a-t-il renchéri.

Dieubon Mughenze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *