Isiro : les autorités annoncent la démolition des constructions anarchiques autour d’Amiza

La prison centrale d'Isiro. Ph. Tiers

C’est dans le but de continuer l’assainissement des abords de chemin de fer des Ueles (CFU) que la prochaine étape de cette opération de démolition des constructions anarchiques, s’effectuera par la brigade de la régie des travaux publics, sur les environs de la prison centrale d’Isiro (Amiza).

Cette situation a été déjà discutée ce jeudi 1er Juillet 2021 au cours d’un échange du Ministre provincial de la justice et le directeur de la Prison centrale. Ce dernier a indiqué dans une interview accordée à la cellule de communication du Gouvernorat que l’environnement de l’Amiza n’est pas propice à la détention. D’où la nécessité de l’intervention globale du Gouvernement provincial et national.

Il sied de savoir que le gouvernement provincial est dans un vaste chantier de reconstruction de la Province par la réhabilitation et/ou construction des infrastructures de base (les routes , bâtiments publics , ect ) en général et la transformation de la ville d’Isiro en particulier.

La bonne nouvelle est le fait que les occupants anarchiques des à-côtés de CFU à Isiro qui ont été identifiés par la commission ad hoc en marge de l’opération de démolition de ces maisons construites anarchiquement, sont récompensés par des concessions parcellaires géolocalisables au site urbanistique moderne de CAPSA créé par l’autorité provinciale, un geste de coeur du Chef de l’Exécutif provincial, Christophe Baseane Nangaa qui agit en bon père de famille, en dépit des irrégularités constatées chez plusieurs de ces habitants des abords de CFU dans la ville d’Isiro.

election-net.com/Cellule de Communication/Gouvernorat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *