Isiro: Bruno Tetey Ndiama annonce pour bientôt le retour du courant électrique sur la ville

Bruno Tetey Ndiama, ministre de l'énergie du Haut-Uele entouré des responsables de la société nationale d'électricité à Isiro/ photo @ D.Betima

Le ministre provincial en charge de l'énergie dans le Haut-Uele, Bruno Tetey Ndima a effectué ce mercredi 03 juin 2020 à Isiro, une descente au bureau de la Société Nationale d'Electricité pour palper du doigt les réalités au sein de cette entreprise, plus d'une après l'arrêt de la fourniture électrique dans le chef lieu de la province.

Dans une interview accordée à election-net.com, Bruno Tetey Ndima a fait savoir que la non fourniture du courant par cette société serait liée à une panne technique dont la situation est déjà décantée.

Bruno Tetey Ndima a précisé que son entretien avec le chef d'antenne de la SNEL lui a permit d'obtenir les informations nécessaires en rapport avec les pannes récurrentes au sein de la s société. Pour ce faire, il a tenu à rassurer la population de la ville d'Isiro sur la présence d'un technicien en provenance de Kisangani dépêché non seulement pour la réparation du moteur à problème mais aussi les d'autres en panne.

"Le Gouvernement provincial est vraiment préoccupé par cette situation", explique le Bruno Tetey avant d'inviter la population au calme, à la patience tout à leur promettant la reprise prochaine du courant électrique dans la ville d'isiro.

Première ville de la province du Haut-Uele, une bonne partie d'Isiro est alimentée par l'énergie thermique. Très coûteux pour les petites bourses suite à sa consommation excessive du carburant, beaucoup de familles du chef lieu de la province recourent à l'énergie solaire pour s'alimenter.

Depuis l'avènement du Gouvernement Baseane Nangaa l'année dernière, les autorités provinciales ont acquis deux générateurs de 500KVA de marque allemande pour tenter de palier tant soit peu aux difficultés énergétiques de la population en attendant l'exploitation d'une autre source jugée plus efficace: l'énergie hydraulique grâce aux différentes promesses d'investissement faites par certains opérateurs économiques.

Dieu-merci BETIMA depuis Isiro