Irak : le Premier ministre échappe à une tentative d'assassinat au drone

Un drone survolant le ciel. Ph Tiers

Le Premier ministre irakien Moustafa al-Kazimi est sorti indemne d'une tentative d'assassinat au moyen d'un drone piégé qui a visé dimanche avant l'aube sa résidence à Bagdad, une nouvelle escalade dans la crise que traverse l'Irak.

Plusieurs pays, dont les Etats-Unis et l'Iran, les deux puissances agissantes en Irak, ont condamné l'attaque.

Le président irakien Barham Saleh a dénoncé une "tentative de renversement de l'ordre constitutionnel".


Cette attaque, qui n'a pas été revendiquée dans l'immédiat, est la première à viser la résidence de M. Kazimi, qui était chez lui.


Elle survient près d'un mois après les élections législatives du 10 octobre qui ont vu l'Alliance de la conquête, vitrine politique du Hachd al-Chaabi, une influente coalition d'anciens paramilitaires pro-Iran, perdre nombre de sièges selon les résultats préliminaires.

Avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *