Insécurité dans l’Est : ”Qu’est-ce qui empêche Félix Tshisekedi de céder le pouvoir à une autorité militaire ?”, (Lamuka)

Le Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi saluant les FARDC. Ph de tiers

Le député national Jean-Baptiste Kasekwa a dans un message sur son compte Twitter consulté par election-net.com ce samedi 12 juin 2021 exprimé son constat sur la mesure d’état de siège décrété par Felix Tshisekedi au Nord-Kivu et en Ituri.

Pour cet élu de Goma au Nord-Kivu, si pour le président de la république démocratique du Congo, le salut du pays passerait par un état de siège en durée indéterminée, possible que l’on se demande ce qui pourrait l’empêcher de céder le pouvoir à une autorité militaire au sommet de l’État.

Par ailleurs, ce cadre de lamuka a rappelé que les droits et libertés des congolais du Nord-Kivu et de l’Ituri ne sont pas à vendre.

”Si pour Felix Tshisekedi, le salut de la RDC passe par un état de siège en durée indéterminée, qu’est-ce qui l’empêche de céder le pouvoir à une autorité militaire au sommet de l’État? S’est-il interrogé sur son compte Twitter.

Il sied de noter que cela fait déjà plus d’un mois depuis que le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi a décrété l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri, décision qui a fait que les autorités civiles passent la commande des entités aux autorités militaires.

Et ce, pour chercher tant soit peu, la solution à la question d’insécurité qui perdure dans la partie Est de la république démocratique du Congo.

Prince Bagheni, à Goma