Insécurité à Beni: ''l'ennemi n'a pas changé son mode opératoire…'' Nyonyi Bwanakawa.

«Les avancées sont très significatives sur terrain, en dépit des quelques incursions signalées après 31 jour sans massacres dans la région de Beni» a déclaré Nyonyi Bwanakawa Masumbuko, Maire de la ville de Beni au cours d'une interview accordée à election-net.com à son arrivée dans la ville touristique de Goma ce jeudi 23 janvier 2020.

Selon lui, les efforts fournis par les éléments FARDC sur terrain sont en train de produire un attrayant résultat.

Déplorant les cas récents de massacres signalés dans cette partie du pays, il a demandé à toutes les couches de la population à «rester vigilante, pour barrer la route à toutes les actions infernales de l'ennemi».

''Les FARDC sont en train d'abattre un grand travail, jusqu'à hier mercredi nous en étions au 31 ème jour sans cas de massacre, c'est seulement au niveau du territoire qu'une nouvelle incursion a été signalée, mais quand à ce qui concerne la ville de Beni, jusqu'à ce moment, nous sommes au 32eme jour sans connaître le cas de massacres, l'ennemi n'a pas encore changé de mode opératoire, il continue à s'attaquer au population civile sans défense et massacre celle-ci'' a t-il indiqué.

Une guerre, loin d'être terminée

Pour le maire de la ville de Beni, la lueur de la paix est loin d'être trouvée, quoi que les efforts de FARDC soient reconnus sur terrain.

''Tant que toutes les bastions de l'ennemi, ne seront pas sous contrôle de l'armée loyaliste, nous aurons du mal à confirmer que la guerre a pris fin, certes, qu'il y a des avancées à reconnaître dans ces opérations lancées depuis octobre dernier, mais il faut dire que pour finir la guerre, c'est une question de volonté'' a-t-il chuté.

Pour rappel, les forces armées de la République Démocratique du Congo FARDC ont lancé les opérations dites des grandes envergures contre les groupes armés, principalement les ADF depuis lors, plusieurs bastions, jadis occupées par les présumés ADF.

Après 31 jour d'accalmie dans cette zone, les assaillants ont fait incursion en pleine journée du mercredi 22 janvier où 6 personnes ont été tuées par à May-Moya et la nuit de ce jeudi, deux autres personnes ont été tuées à Oicha chef-lieu du territoire de Beni.

Prince Bagheni, à Goma.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *