Insécurité à Beni: "le peuple est meurtri mais pas écrasé", Donatien N'shole

Le secrétaire général de la CENCO, l'abbé Donatien N'shole. Photo de tiers

L'Abbé Donatien N'shole s'est dit consterné par la situation sécuritaire qui prévaut dans la région de Beni. Le secrétaire générale de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) l'a dit ce lundi 18 janvier 2021 en ville de Beni au Nord-Kivu.

Pour ce prélat catholique, la région de Beni ne mérite pas les atrocités commises par les rebelles ADF car elle a un sol productif. Malheureusement, les exactions se poursuivent.

"Quoi vous dire ?, sinon à Beni, j'ai découvert un paradis où les gens souffrent. Une terre généreuse avec son cacao, son bois , son sol généreux mais un peuple meurtri, un peuple éprouvé, heureusement pas écrasé", a-t-il déclaré à la paroisse de Paida.

Notons que l'Abbé Donatien N'shole se journe à Beni avec une délégation de l’ Association des conférences épiscopales de l’Afrique centrale ayant pour mission de réconforter la population.

Il sied de rappeler que les rebelles ADF ont tué des milliers de civils dans la région de Beni durant les six dernières années. Leur activisme a, ces jours, touché le secteur Ruwenzori où les attaques se multiplient dans plusieurs localités.

Dieubon Mughenze depuis Beni