Insécurité à Beni: la Société civile propose à l'armée un ratissage dans le parc de Virunga.

Virunga National Park. Photo de tiers

La persistance de l'insécurité avec comme corolaire des massacres à Beni ne cesse de faire parler plus d'une structure dans la région.

La société civile forces vives de Beni, appelle l'armée loyaliste à intensifier les opérations dans toutes les zones où se serait caché l'ennemi notamment dans le parc national de Virunga (PNVi).

C'est ce qu'a fait savoir Noella Muliwavyo présidente de cette structure citoyenne, au cours d'un échange avec élection-net.com ce dimanche, 17 Mai 2020.

Pour la société civile de Beni, l'effectivité des opérations militaires pourrait barrer passage au débordement de l'ennemi.
« Au niveau de l'ouest, nous ne voyons pas les opérations militaires être menées, et cela inquiète la population » indique-t-elle soulignant que même à l'Est où les opérations militaires se poursuivent, les rebelles ne cessent de massacrer les paisibles citoyens.
D'où son appel à la hiérarchie militaire à intensifier les opérations surtout en ratissant le parc national de Virunga (PNVi), qui serait considéré comme lieu de refuge de l’ennemi après avoir réalisé son forfait.

Rappelons que cet appel de la société civile de Beni, intervient au lendemain d'une nouvelle incursion à 4 Kilomètres de Ntoma près de Halungupa, dans le secteur de Ruwenzori, en territoire de Beni, où 5 civils ont été sauvagement tués par les présumés rebelles ADF actifs dans la zone.

Prince Bagheni, à Goma