Infections à virus Marburg : un premier cas détecté en Guinée

Photo− CARL DE SOUZA / AFP

Un premier cas de la maladie à virus de Marburg, hautement virulente et provoquant une fièvre hémorragique, a été enregistré en Guinée, soit le premier cas en Afrique de l’Ouest, ont indiqué l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le gouvernement guinéen lundi. 

À Genève, l’OMS a jugé « élevée » la menace au niveau national et régional, mais «faible» au niveau international.

«La maladie à virus de Marburg, qui appartient à la même famille que le virus responsable de la maladie à virus Ebola, a été détectée moins de deux mois après que la Guinée eut déclaré la fin de l’épidémie d’Ebola qui avait éclaté au début de l’année», a souligné le bureau africain de l’OMS dans un communiqué séparé.

L’information sur l’apparition du virus en Guinée a été confirmée par le gouvernement guinéen, dans un communiqué lundi soir.

«L’investigation enclenchée depuis le 4 août 2021 autour du cas n’a pas révélé de cas suspect de fièvre de Marburg. Cependant, 155 cas contacts ont été listés et suivis quotidiennement», a-t-il indiqué.

Le cas a été détecté dans la préfecture de Guéckédou, au sud du pays, dans un village situé dans une région forestière proche des frontières de Sierra Leone et du Liberia. Il s’agit d’un homme décédé le 2 août et dont les symptômes remontent au 25 juillet, a précisé l’OMS.

Des échantillons prélevés sur le patient et testés par un laboratoire de terrain de Guéckédou ainsi que par le laboratoire national guinéen de la fièvre hémorragique se sont révélés positifs au virus de Marburg.

AVEC AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *