Inde : critiqué pour sa gestion de la pandémie, Narendra Modi remanie son gouvernement

inde, photo d'illustration

Le premier ministre indien Narendra Modi a rajeuni et diversifié son équipe gouvernementale, mercredi dernier, tout en se débarrassant des ministres controversés de la santé et de la justice, Harsh Vardhan et Ravi Shankar Prasad.

Les informations publiées par nos confrères du site lemondefr, renseignent que le message le plus important du remaniement gouvernemental survenu en Inde mercredi 7 juillet est venu des ministres sortants, plus que des entrants. 

''Deux ans après sa reconduction triomphale au pouvoir en mai 2019, Narendra Modi a recomposé son exécutif en profondeur''.

L'opinion retiendra que le premier ministre indien cherche à reprendre la main, après avoir été sévèrement critiqué pour sa gestion de l’épidémie de Covid-19, pour ses réformes très contestables du droit du travail, de la loi sur la nationalité (dans un esprit antimusulman) et des tarifs agricoles, et pour le climat de répression qui règne dans un pays aujourd’hui considéré comme « une autocratie électorale » par de nombreux organismes internationaux, précise la même source.

Peu avant que le dirigeant nationaliste hindou ne dévoile sa nouvelle équipe, en fin de journée, pas moins de douze membres du gouvernement ont démissionné, et non des moindres. C’est le cas de Harsh Vardhan, qui détenait le portefeuille de la santé depuis mai 2019.

Cet ORL de profession sert finalement de fusible au premier ministre, après la dévastation provoquée par le Covid-19.

Lors de la première vague, qui, au printemps 2020, avait jeté sur les routes des centaines de milliers de travailleurs migrants privés de revenus à cause d’un confinement d’une extrême dureté ; lors de la deuxième vague ensuite, en avril et en mai 2021, qui a mis le sous-continent à terre en raison de l’incapacité des hôpitaux à fournir suffisamment de lits et d’oxygène aux victimes du Covid-19.

Au plus fort de la crise, l’Inde enregistre ce jeudi 8 juillet 2021, au-moins 45.892 cas positifs de la covid-19, 44.291 guérisons et 817 décès.

Prince Bagheni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *