Haut-Uele : "Un regard qui anticipe n'est pas souvent bien compris", (Joseph Matete sur Christophe Baseane Nangaa)

Joseph Matete Osako, maire de la ville d'Isiro en audience avec le Gouverneur Christophe Baseane Nangaa à Isiro/ photo Gouvernorat.

"Nous avons échangé autour du grand projet, la bretelle qui va faciliter le flux du trafic par-delà la RN4 (Route Nationale numéro 4) qui pose problème qui partirait de Bomili jusqu'à Aru-Arua en passant par Bole Bole, Isiro, Ganga", a déclaré Jean Joseph Matete Osako, maire de la ville d'Isiro au sortir de l'audience avec le Gouverneur de province Christophe Baseane Nangaa en insistant sur l'impact social, environnemental et économique de cet ambitieux chantier.

"Lorsque vous voyez le trajet Isiro jusqu'à Bole Bole, et aujourd'hui on est en train de faire déjà les essais de flottaison sur le bac en attendant, la saison sèche qu'on puisse voir le pont sur la rivière Nepoko en même temps qu'il va se joindre aussi avec le projet du pont sur la rivière Kibali, (…) nous allons faire Kisangani-Isiro le même jour jusqu'à Kampala", explique t-il avant de mobiliser en faveur de ce projet gouvernemental.

Le maire de la capitale provinciale du Haut-Uele a également rendu hommage au Gouverneur Christophe Baseane Nangaa pour l'appui de son Gouvernement en faveur de sa juridiction permettant ainsi à la ville de remplir ses obligations vis-à-vis des administrés.

"Un regard qui anticipe n'est pas souvent bien compris c'est pourquoi en ce moment, nous devons pouvoir aller ensemble, nous expliquer entre nous et expliquer à la population les avantages", crois savoir l'hôte de l'autorité provinciale qui a profité de l'occasion pour lancer un appel à la cohésion et à la concorde des filles et fils du Haut-Uele d'autant plus que "nous n'avons qu'une seule terre que le Seigneur (Dieu) nous a donné" et sur laquelle "nous allons accueillir beaucoup de personnes" en privilégiant l'unité "de telle manière que nous n'ayons pas les langages qui soit divergents" car "lorsque les langages sont divergents, nous n'arrivons pas au but" qui est "le bien-fondé supérieur de cette province", celui de "cette population venue de quatre coins de la République Démocratique du Congo et à travers le monde entier", a-t-il conclut en saluant la vision politique du chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo le "Peuple d'abord" répercutée en province par le Gouverneur Christophe Baseane Nangaa, le "Haut-Uele d'abord".

Cellule de Communication/Gouvernorat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *