Haut-Uele/Tension Kibali-Orpailleurs: Christophe Baseane Nangaa brise le silence

Ecouter cette information

Le Gouverneur de la province du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa a visité ce samedi, 01 août 2020, le commissariat cité Watsa, secteurs Mangbutu et Walese, le bureau cité Watsa, la Police de Circulation Routière, le tribunal de paix de Watsa ainsi que le bâtiment des travaux publics destiné à l’aménagement du tribunal de paix et celui de grande instance dans le territoire de Watsa saccagés par les présumés orpailleurs qui l’ont de leur marche contre la société Kibali Gold Mine.

Véhicule brûlé à Watsa

A l’issue de sa ronde , le Gouverneur de province a renouvelé son ambition de faire du Haut-Uele, l’une des entités viables de la République Démocratique du Congo grâce à une justice équitable conformément à la vision du chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à qui il a rendu hommage suite à son intervention dans l’évacuation à Goma, de quatre blessés parmi les forces de défense et de sécurité déployées mercredi dernier dans la petite localité de Watsa Moke en vue de maintenir l’ordre lors des ces manifestations.

Maison détruite

Par la même occasion, l’autorité provinciale a rappelé que les fauteurs des troupes, auteurs matériels qu’intellectuels de ces actes de vandalisme sont traqués et seront déférés devant la justice pour répondre de leurs actes.

A lire aussi Haut-Uele: le Gouvernement évacue les blessés des échauffourées de Watsa pour des soins appropriés

Christophe Baseane Nangaa, visitant le bureau de la police caillassé

Au-delà de son appel au calme lancé à la population, le chef de l’Exécutif provincial a déploré la dégradation des milieux carcéraux dans son entité avant de solliciter l’appui du Gouvernement central dans son projet de construction des prisons de Watsa et d’Isiro pour l’hébergement de détenus.

Christophe Baseane Nangaa, visitant les bureaux de la police

Il faut rappeler que c’est depuis le 23 juillet dernier que le Gouverneur Christophe Baseane séjourne dans le territoire Watsa secoué par des mouvements de protestation des exploitants artisanaux d’or opposés à leur déguerpissement des domaines miniers de la firme Kibali.

Ancien bâtiment des TP destiné à abriter le tribunal de paix et de grande instance de Watsa

Dès son arrivée, il a rencontré plusieurs protagonistes en vue de trouver une solution à la crise. Il a, pour ce faire, prôné le retour aux positions initiales de chaque partie avant d’engager des pourparlers dans le cadre de la prochaine table ronde État-Société civile-Kibali avec comme fil de conduite, le respect de la loi et la garantie pour la paix sociale d’où sa célèbre phrase empruntée de la bible, “seule la justice élève une nation” prononcée dans la cité minière de Durba le 23 juillet dernier.

election-net.com-Cellule de Communication/Gouvernorat