Haut-Uele : Raphaël-Marie Masoki rassure au sujet du pont Dungu

Raphaël-Marie Masoki Atambana, ministre de l'Environnement du Haut-Uele/ photo tiers

Le ministre de l’Environnement du Haut-Uele, Raphaël-Marie Masoki Atambana poursuit son séjour dans l’arrière-province. Après avoir passé près de deux semaines d’intenses travaux dans le territoire de Watsa où il avait tenu à poser des jalons pour instaurer la traçabilité dans l’exploitation des bois, l’homme s’est déployé sur l’axe Faradje-Dungu pour la même opération.

Lors des échanges avec l’administrateur du territoire de Faradje, Raphaël-Marie Masoki Atambana (RMMA) avait fait remarqué que sa mission consistant à sensibiliser les exploitants forestiers à la nécessité de payer des taxes dues à l’État n’a comme ambition que de favoriser un climat des affaires propice dans ce secteur sans discrimination clanique, tribunale, religieuse ou encore politique.

Pour y arriver, le ministre a rappelé le projet du Gouvernement Provincial de procéder à l’érection d’un parc à bois sur la zone franche en développement dans l’actuel post de contrôle et de contribution de Boh tout en misant sur le professionnalisme censé caractériser les prestataires afin de permettre à la province de maximiser ses recettes financières dans ce département.

Cette tournée de pas du tout repos l’a conduit le mardi, 23 Février 2021 au pont Dungu situé sur le corridor Nord en territoire de Faradje pour s’imprégner de son état décrié. Bien que se trouvant sur la Route Nationale numéro 26, ce membre du Gouvernement Baseane Nangaa a rassuré sur la détermination de l’Autorité provinciale à se pencher sur la question en vue de résoudre tant soit peu, le calvaire de la population.

election-net.com/Cellule de Communication/Gouvernorat