Haut-Uele : Plus de 20 personnes kidnappées à Dungu

DURBA

Plus de 20 personnes ont été kidnappées le samedi 19 décembre 2020, dans une embuscade tendue par des personnes armées non autrement identifiées au point kilométrique 16 au Sud du territoire de Dungu dans la province du Haut-Uele, selon la radio RTK Dungu.

D'après le témoignage d'un rescapé qui a gardé l'anonymat ils ont été arrêtés aux environs de 8h00 et ils se sont enfuies vers 11h00..

" Vers l'axe Tobo, nous avons traversé la rivière Mbengu et le rond point de l'entrée de IVEKA juste à quelque mètre lors de la descente de la colline, nous avons été tendus par une embuscade de soi-disant rebelles qui nous ont demandé d'entrée dans la forêt et avons obéi, ensuite ils nous ont demandés de coucher par terre dans le trou et de là, nous avons aussi trouvé plus de 20 d'autres personnes qui étaient déjà arrêtées" déclare le témoin avant d'ajouter

" Ils nous ont demandés: vous venez d'où, et nous leurs avons dit, nous venons de Dungu et ils ont directement dit; exactement vous les gens de Dungu nous n'avons pas besoin de vous car vous ne voulez pas de nous là bas, ensuite vous avez même tué l'une de nos femmes"

Quand nous vous voyons directement, nous avons envie de vous tuer, et nous sommes restés silencieux".

"Parmi les gens qui ont été arrêtés avant nous, d'autres ont été dépossedés des tous leurs biens et ont été tabassés, et lors qu'ils sont sortis à la grand route, nous avons profité pour s'enfuir" ajoute l'un des rescapés avant de conclure

Il était difficile de les identifier car il y avait tellement des menaces, mais ce que nous avons vu ils avaient porté des imperméables en tenue militaire non autrement identifier, en tout cas les garçons venus à Longbo ont été sérieusement pillés, un, pleurait ses 30k de l'or plus 240.000fc pillés et d'autres biens des valeurs.

Information confirmée par Pierre Patile coordonnateur territorial de la nouvelle société civile de Dungu et rassure que la police et l'armée avaient effectué une descente sur le lieu pour vérifier le fait.

Il appelle la population à la vigilance et à collaborer avec les autorités légalement établies surtout pendant cette période des festivités et de dénoncer toute personne présentant des signes suspects.

Dieu-merci Betima depuis Isiro