Haut-Uele : Norbert Mandana annonce le déploiement des engins sur PK5 Dungu dès la semaine prochaine

Norbert Mandana, ministre des infrastructures du Haut-Uele/ photo Enet Dieu merci BETIMA

Le gouvernement provincial du Haut-Uele par le biais de son ministère des Infrastructures Travaux Publics et Reconstruction annonce, dès le début de la semaine prochaine, les travaux de suppression de trois bourbiers se trouvant au PK 5 Dungu dans le territoire portant le même nom.

Norbert Mandana a fait cette annonce au cours d'une interview exclusive accordée à election-net.com ce jeudi 29 octobre 2020 à Isiro.

Il note qu'actuellement les engins sont en train de terminer la suppression des bourbiers sur un autre tronçon qui était aussi critique, de la rivière Nzoro jusqu'à Tadu.

"Je pense qu'à un certain moment il y avait beaucoup des soucis à ce niveau là et nous n'avons pas attendu le niveau national qui de droit devrait arranger ce tronçon là qui est sur la route nationale numéro 26, mais la province a intervenu et je pense que les bourbiers qui étaient à ce niveau là sont presque finis" a déclare le ministre.

"Quand vous quittez aujourd'hui Durba jusqu'à Faradje il n'y a pas des soucis, de Faradje jusqu'à Gangala Na Bodio il n'y a pas des soucis. Ce qui reste, ce sont les 50 km qui suivent de Gangala Na Bodio jusqu'à Dungu. On va s'y attelé et dès que nous allons supprimer ces bourbiers, les engins vont continuer jusqu'à Isiro pour supprimer aussi certains bourbiers qui sont entrain de se former", a-t-il poursuivit.

Le patron des ITPR sans le Haut-Uele a, par la même occasion, tenu à préciser que la province a un réseau routier estimé à 4.212km qui sont répartis à 737km des routes nationales, actuellement laissées à la charge du gouvernement provincial et le 906km des routes provinciales prioritaires, 967km des routes provinciales secondaires et 1802km des routes de désertes agricoles.

Il certifie que dans une région tropicale où il pleut abondamment presque toute l'année et avec des routes en terre battue, à une année et demi le gouvernement provincial ne pouvait pas tout résoudre.

Mais aussi aux députés nationaux et sénateurs d'arracher le décaissement des Investissements qui sont inscrits dans la loi de finances au niveau du budget pour le compte de la province du Haut-Uele pour qu'ils puissent réellement servir leur province tels qu'ils apprennent ailleurs. Il a invité la population à garder son calme car la solution est presque à la portée des mains.

Dieu-merci BETIMA depuis Isiro