Haut-Uele : le sénateur Bakomito plaide l'implication du gouvernement dans la gestion des infrastructures

Le sénateur Jean Bakomito reçu par le premier ministre Ilunga Ilunkamba. Ph. Primature

L'élu de la province du Haut-Uele, le sénateur Jean Bakomito Gambu, a plaidé mardi 5 janvier à Kinshasa auprès du premier ministre Ilunga Ilunkamba, l’implication du gouvernement central dans la gestion des infrastructures routières, estimant que l’Etat doit apporter à la province du Haut Uele son appui au profit des populations.

Selon ce sénateur, le travail que fait le Fonds National d'entretien Routier, (FONER) n'est pas assez suffisant d'où cette nécessité de faire appel au gouvernement central.

"Dans la capitale économique de la province du Haut-Uele, nous sommes là à Watsa, la société minière Kibali Gold Mines qui paie régulièrement ce qu'elle doit payer pour ses engins et d'autres opérateurs économiques, c'est cette société qui entretient les routes de ce côté-là et principalement la route Watsa-Aru, alors que le FONER reçoit ce qu'il doit recevoir, mais ne restitue pas ce qu'il fait en province, ça pause un problème de développement sérieux surtout dans le domaine des infrastructures, c'est comme ça que nous avons demandé au premier ministre de voir un peu la question avec les autorités de FONER pour que ce fonds puisse effectivement appuyer la province dans l'entretien des routes " déclare Bakomito.

Carence dans la magistrature

Au delà de cette question des infrastructures rapporte le président du PAJ au Sénat, il a été également question d'échanger sur la problématique de la carrence des magistrats dans la province, où pour le 6 territoires plus la ville d'Isiro on retrouve seulement un magistrat au parquet de grande instance d'Isiro.

Par ailleurs, ce sénateur de la République a demandé au chef du gouvernement de voir dans quelle mesure résoudre ce problème, étant donné qu'il y a dans des prisons des personnes qui sont dans l'incapacité de connaître la suite réservée à leur dossier judiciaire faute d'effectifs des magistrats.

"Par rapport à tous les problèmes soulevés, le premier ministre a été très réceptif et il est prêt dans la mesure du possible voir comment nous aider à résoudre ces problèmes" conclut Bakomito.

Dieu-merci Betima depuis Isiro