Haut-Uele : "le Gouverneur Christophe Nangaa, est parmi les espèces rares", (Valère Kwete)

Christophe Baseane Nangaa, Gouverneur du Haut-Uele en avant plan et Valère Kwete, conseiller spécial du Vice premier ministre, Daniel Aselo à l'extrême gauche à Bole Bole/ photo Gouvernorat

Le Gouverneur de la province du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa poursuit son oeuvre de construction et du développement de son entité. Après la création de l'axe Isiro-Bole Bole reliant les territoires de Rungu et Wamba, l'autorité provinciale place son curseur sur Bole Bole-Bafwasende.

Alors qu'il avait commis le consortium Australo-Zimbabwéen- Sud-africain (HEEK international développement et JINJA MARINS), le chef de l'Exécutif provincial maintient la pression sur ce constructeur afin de pouvoir obtenir un couloir à même de favoriser la traversée des dizaines d'engins déjà positionnés pour ce chantier historique à tout point de vue.

Ce jeudi, 29 juillet 2021, le numéro un du Haut-Uele s'est fait accompagner dans sa visite d'inspection par le conseiller spécial en matière de sécurité du Vice premier ministre de l'intérieur qui s'est dit impressionné par les grandes réalisations du Gouvernement provincial.

"Sur les 26 provinces du pays, c'est la province que je voix que les choses sont en train de se faire exactement et correctement pour appuyer le président de la République sur le plan du développement de ce pays", lâche d'emblée Valère Kwete.

"Il y a lieu d'appuyer le Gouverneur Nangaa (Christophe Baseane)", plaide t-il avant d'avouer : "J'ai vu que nous avons parcouru plus de 100 km à l'heure et c'est comme si nous étions dans une sorte d'autoroute pour ceux qui ont été déjà en Europe".

Il est donc convaincu que "ce sont des actions à encourager" qui demandent "aussi la volonté politique de l'individu, de la manière dont il s'est imposé pour réaliser ces grandes actions".

"Je ne suis pas en ma première fois ici à Isiro. J'y étais entre 2004-2005 pour autre chose mais en 2021, je vois Isiro envoie de développement" poursuivi l'intéressé qui affirme que Christophe Baseane Nangaa "est parmi les autorités provinciales qui sont en train de se mettre sur terrain, contrôlent, voient, inspectent très souvent" avant de reconnaître que "le Gouverneur Christophe (Baseane) Nangaa est parmi les espèces rares parce que d'autres sont souvent au bureau".

Dans cet entretien accordé à la cellule de Communication du Gouvernorat à Bole Bole, Valère Kwete a fait remarquer que Christophe Baseane Nangaa "est un Gouverneur de proximité qui écoute, voit et répond à ses desiderata de sa population".

"J'aimerais que le même exemple puisse servir aux autres qui sont aussi en mesure de se constituer d'une manière ou d'une autre. Pour moi, c'est une province qui ressemble à une entité moderne. Elle n'a pas beaucoup de revenus mais ne fût-ce qu'avec les moyens de bord, ses réalisations sont très visibles et sont des avancées très significatives" pour le "désenclavement de la province qui a atteint un niveau que vous ne pouvez pas imaginer. C'est le travail réel qui est en train de se produire. Nous remercions le Gouverneur qui est aussi un visionnaire comme le Président de la République. C'est ça même la vision du Chef de l'État qui veut développer ce pays à l'horizon 2028", a fait savoir Valère Kwete, Conseiller Spécial en matière de sécurité du Vice-premier Ministre et Ministre de l'Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières, Daniel Aselo à l'issue de la visite.

Ce tronçon, long d'une centaine de kilomètres entièrement reconstruit sur certaines parties et crée sur d'autres par le Gouvernement provincial revêt d'une importance capitale pour le Haut-Uele.

Le Gouverneur Christophe Baseane Nangaa avait fait remarquer que la régie provinciale des travaux publics, (RTPHU) est en alerte maximale pour déployer son arsenal sur l'axe Bole Bole-Bafwasende (139 Km) une fois les barges en assemblage jetées sur la Nepoko.

L'objectif de ce projet est de créer un corridor à même de relier le port de Mombassa-Kampala-Aru-Isiro-Kisangani-Kinshasa avec un gain minimum de 70 kilometres sur la dernière partie du projet (Bole Bole-Bafwasende)

Election-net.com/CellCom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *