Haut-Uele : "Le développement de l'Afrique passera par des hommes comme lui, ( Bertin Sano sur Christophe Baseane Nangaa)

"Je suis de passage dans votre province, ici à Isiro précisément et ayant fait la connaissance avec le Gouverneur, nous nous sommes promenés pour voir ses réalisations ici et là. J'en suis vraiment émerveillé de constater que de 2006 à aujourd'hui, il y a eu des pas de géants qui ont été effectués dans cette province dans ce sens qu'il a pris sa politique par le bon bout qui est la priorité donnée à la route. Depuis les romains, ça, c'était une réalité (…) Je suis venu pour lui dire merci. Dans le sens de la doctrine sociale de l'église, c'est un exemple d'un chrétien engagé, d'un homme politique convaincu, d'un homme de terrain qui est déjà debout à 5 heures, travaillant dans les audiences et étant sur le terrain par la suite", a déclaré le Père Bertin Sano, supérieur général de la congrégation des Religieux de Saint Vincent de Paul au sortir de l'audience que lui avait accordé l'autorité provinciale au lendemain de la visite des différents chantiers d'infrastructures lancés un peu partout à travers la province du Haut-Uele, (Nord-est de la République Démocratique du Congo).

"Le développement de l'Afrique passera par ces hommes politiques là. Pas pour le venter, pas pour le flatter. Pour moi, c'est une conviction. Le développement de l'Afrique ne passera pas par des bureaucrates mais des hommes de terrain comme lui (Christophe Baseane Nangaa) qui se donnent corps et âme, qui n'attendent pas que des rapports arrivent sur sa table mais vont sur le terrain pour s'enquérir de la réalité et aussi apporter sa contribution sur le champ", a renchéri ce religieux Burkinabé.

"Vous avez quelqu'un qui apportera sa pierre dans la construction de ce pays et de cette province. Même quand j'ai vu ces potentialités, je me dis qu'on a pas besoin d'aller en Europe pour se réaliser, on a de quoi faire en Afrique. Aux fils et filles de cette province, donnons nous la main. Aidez votre Gouverneur à bâtir cette province. C'est ensemble que vous allez y arriver. Ce n'est pas son affaire, c'est notre affaire, c'est votre affaire. Le développement de l'Afrique passera par tous ses fils, ceux qui sont à l'extérieur qui y pensent et ceux qui sont à l'intérieur qui y mettent", a-t-il exhorté.

election-net.com/Cellule de Communication/Gouvernorat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *