Haut-Uele/Forêt-Agriculture: Christophe Baseane Nangaa veut réduire l’influence du secteur minier sur l’économie

Le gouverneur du Haut Uele après une rencontre avec les journalistes à Isiro

Ecouter cette information

Le Gouverneur de la province du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa a tenu sa première conférence de presse du quinquennat face à la presse du territoire de Watsa où il séjourne depuis le 23 juillet dernier.

Dans cet échange, l’autorité provinciale a présenté le bilan à mi-chemin de son Gouvernement une année après son avènement au pouvoir. Concernant le secteur des infrastructures de base, priorité des priorités de son action, Christophe Baseane Nangaa a révélé que tous les six territoires ont été touchés par cette politique notamment Watsa avec la construction et la réhabilitation d’une dizaine des ponts, la réhabilitation de plus de 30 km de la voirie du chef lieu du territoire et plusieurs km de routes sur le tronçon Isiro-Watsa.

Concernant le territoire de Faradje, il a rappelé la modernisation du poste de contrôle et de participation de Boh et d’autres axes routiers en plein réhabilitation. Cet élan de désenclavement, a-t-il indiqué, touche le territoire de Dungu dans le tronçon le reliant à celui de Faradje sans oublier Niagara dont les travaux d’ouverture de l’axe 21km ont été bouclés.

A Rungu, CBN, comme préfèrent l’appeler ses concitoyens a rappelé la réhabilitation de l’axe Isiro-Nangazizi en élimination le monstrueux NEBEREBERE tout comme celui de Wamba avec les travaux en cours sur la route Bole-Bole.

Concernant la ville d’Isiro, le numéro un du Haut-Uele est revenu sur la réhabilitation de plus d’une cinquantaine de Km de la voirie doublée de la construction des différents ponts, la reconstruction du Gouvernorat et de la résidence des Gouverneurs de provinces hormis la construction en cours des postes de contrôle et de participation entourant les quatre points d’entrée du chef-lieu de la province.

L’acquisition des engins destinés aux travaux d’infrastructures et des hangars pour la construction des prisons de Watsa et d’Isiro ont étés également rappelé par le Gouverneur de province comme étant les acquis de son Gouvernement. Il a, par ailleurs lancé un appel aux investisseurs qui devront bénéficier d’une taxation presque nulle grâce aux réformes en cours de la fiscalité tout en renouvelant sa volonté de rationaliser l’exploitation forestière tout comme celle des minerais dans sa province.

Répondant aux questions de la presse, Christophe Baseane Nangaa a fait savoir qu’il ne faisait pas de la fouille du passé de son prédécesseur la priorité de sa politique en lieu et place des actions du développement malgré les allégations du tribalisme et des soupçons de malversations dans la gestion des frais des Entités Territoriales Décentralisées concoctés par ses adversaires par haine politique.

Au sujet des relations entre son Gouvernement et la firme Kibali Gold Mine, Christophe Baseane Nangaa a rassuré que les deux partenaires sont engagés dans des rapports du respect mutuel et de droits de chaque partie.

Parmi ses défis, Christophe Baseane Nangaa a souligné sa volonté de diversifier l’économie de sa province fortement dépendante de l’industrie minière. De là, il voudrait miser sur l’exploitation des bois, l’agriculture et l’élevage en plaidant pour l’adaptation de la réglementation en la matière par le pouvoir central.

Il a terminé par lancer un message de paix en direction de ces concitoyens du territoire de Watsa en particulier et ceux de la province en général fortement divisés sur des intérêts privés en lieu et place du bien être commun dont il réaffirme son serment de défendre quelqu’en soit le prix.

election-net.com-Cellule de Communication/Gouvernorat