Haut-Uele / Désenclavement : "Nous nous sensibilisons la population pour ne pas barrer la route à cet élan", (M.R Magwambowa, présidente de la VMMB)

Marie-Rose Magwambowa, présidente de la VMMB/ photo Enet JJOW

Le Gouverneur de la province du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa a poursuivi sa série d'audiences matinales avec la délégation de la VMMB, ( la Voix de Mabudu, Malika, Babiolo), une structure de la société civile oeuvrant dans le secteur MMB situé en territoire de Wamba. 

Conduite par sa présidente, Marie-Rose Magwambowa, la VMMB a affirmé être venue présenter ses civilités à l'autorité provinciale en l'encourageant de poursuivre l'élan de développement du Haut-Uele de manière générale et celui de son secteur en particulier. 

"(...) notre secteur occupe 3/4 de la superficie du territoire de Wamba mais également des ressources qu'il faudra transformer en richesses. Nous avons vu que le Gouverneur de province est un homme pragmatique et nous tous nous sommes des agents de développement. Nous nous sommes décidé de nous rallier à lui. Nous sensibilisons la population chez nous pour ne pas barrer la route à cet élan de développement. Ce n'est pas donné à toutes les provinces. Nous ne sommes pas des ignares. Nous savons ce qui se passe ailleurs et ce n'est pas à comparer avec Isiro de il y a quelques années d'Isiro d'aujourd'hui. Si personne ne peut accepter qu'il y a des bonnes choses qui se font, c'est de la mauvaise foie ou carrément de la sorcellerie (...)", pointe Marie-Rose Magwambowa au sortir de l'entretien avec le chef de l'Exécutif provincial ce samedi, 07 Août 2021 au Gouvernorat de province à Isiro. 

Il faut rappeler que cette structure de la société civile ayant son siège à Bayenga, une entité située au sein du secteur MMB promet de décliner son plan de travail de sensibilisation de la population tel que demandé par le Gouverneur de province en vue de booster l'appropriation de ce grand chantier de désenclavement du Haut-Uele en général et du MMB en particulier auprès  de la population. 

À retenir également que cette ambitieuse initiative vise la connexion de Kisangani-Bomili- BoleBole-Isiro-Ganga-Tora-Durba-Boh-Aru afin d'exciter l'essor économique de la région dans une sorte de corridor.

Après la finition des travaux sur l'axe Isiro-Bole Bole, le numéro un du Haut-Uele a fait appel à un consortium Zimbabwéen-Sud Africain- Australien pour s'occuper du chantier d'assemblage des barges (4) appelé à relier les deux rives de la rivière Nepoko en vue de lui permettre d'entamer la deuxième phase de cet énorme ouvrage grâce à son redoutable arsenal de génie civil qui gagne tous les superlatifs dans ce secteur du désenclavement historique du Haut-Uele. 

election-net.com/Cellule de Communication/Gouvernorat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *