Haut-Uele : Début de la vaste opération de dégagement du chemin de fer de l'Uele

Bruno Tetey Ndiama, ministre provincial de l'urbanisme et Habitat du Haut-Uele/ photo Gouvernorat

La modernisation de la ville d'Isiro poursuit son bon ombre de chemin. Ce mardi 05 Janvier 2021, une forte équipe mixe de la commission en charge de l'étude de faisabilité  de la réhabilitation des artères de la ville notamment de l'avenue Bazanga, du marché de Nkikole était descendue sur terrain. L'objectif pour les enquêteurs est d'identifier des constructions anarchiques sur l'emprise publique mais aussi le long du chemin de fer de l'Uele.

Cette équipe était composée du ministre provincial de l'Urbanisme, Bruno Tetey Ndiama, du Maire de la ville d'Isiro, Marcel Sengi Apabisi, des coordonnateurs de la société civile forces vives et de la nouvelle société civile congolaise, Georges Semende et Kokolo Modipima, le Chef de Division Provincial de l'urbanisme et Habitat, Clément Shaumba, des responsables de Cadastre, de la Regideso, de la SNEL, de la Police Nationale,
ainsi que la cellule de Communication du Gouvernorat de province.

Ce périple a commencé à partir de la paroisse catholique Sainte Anne pour chuter sur le boulevard Masizandre.

Prenant la parole pour la circonstance, le ministre de l'Urbanisme et Habitat a renouvelé la détermination du Gouvernement Baseane Nangaa de redorer l'image de la ville d'Isiro, miriore du Haut-Uele avant d'étendre cette politique sur les chefs-lieux des six territoires que compte la province.

Il faut rappeler que cette première étape est consacrée à l'opération de mesurage, piquetage et marcage ainsi que la sensibilisation de la population pour l'accompagnement au bien-fondé de cette initiative du Gouverneur de province.

Le Maire de la ville a, quant à lui tenu à rassurer ses administrés. "Que la population reste calme, les espaces sont déjà réservés pour des personnes qui seront affectés par cette opération", a-t-il indiqué.

Pour sa part, la société civile dans sa diversité a réaffirmé sa disponibilité à accompagner les autorités provinciales pour le développement des infrastructures de base, gage d'un développement intégral de l'entité.

Il faut rappeler que depuis son retour à Isiro, le 31 décembre 2020, l'autorité provinciale a appuyé sur l'accélérateur en relançant plusieurs chantiers au ralenti grâce au nouveau lot d'engins de génie civil acquis par son Gouvernement. L'enjeu pour Christophe Baseane Nangaa est de terminer tous les travaux en cours en vue de baliser le chemin au chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui devra fouler le sol du Haut-Uele avant la fin du premier trimestre de 2021.

Cellule de Communication/Gouvernorat