Haut-Uele : Christophe Baseane Nangaa inaugure la route et le bac de Bolebole

Le Gouverneur de la Province du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa a présidé, ce dimanche 17 Octobre 2021 à Bolebole dans le territoire de Wamba, la cérémonie d'inauguration du bac et du tronçon routier Isiro-Bolebole. Par la même occasion, l'autorité provinciale a présenté les 10 autobus de l'établissement public dénommé Transco envoyés dans son entité sur instruction express du chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Dans son allocution intervenue après celles de Prosper Mangbukele, chef de la chefferie Balika Toriko, de Désiré Sadiki, chef du secteur MMB, du Directeur Général Adjoint de l'établissement, Pierre Lutanga Wanga suivi d'une série des prières de bénédiction notamment celle de l'évêque du diocèse de Wamba, Janvier Kataka, l'autorité provinciale a tenu à rappeler son bilan à mi-chemin en vue de renforcer leur conscience face aux manipulateurs politiques.

Il a, entre autres salué le leadership du chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo grâce auquel il a réussi à réaliser plusieurs chantiers. Il a, notamment rappelé son vaste programme de réhabilitation, reconstruction et construction de près de 1000km de routes dans les six territoires, l'acquisition de plus de 50 engins de génie civil, la construction des bâtiments publics sans oublier d'autres projets en cours tels que la création d'une compagnie d'aviation, la construction des infrastructures scolaires, la promotion de l'agriculture et bien d'autres pour booster un peu plus le développement de son entité.

"(…) ce que nous venons de réaliser prouve à suffisance que si les uns croyaient que nous ne savions pas ce que nous devrions faire, au moins ils doivent déchanter. Ils doivent se détromper et comprendre que nous sommes réellement en train de poser les vrais bases pour le démarrage de cette province et qu'à la fin de notre mandat, je suis persuadé qu'on parlera du Haut-Uele au-delà. Le potentiel qu'il y a ici, il suffisait seulement d'une petite intelligence et d'ingéniosité pour qu'on arrive, au bout de deux ans, à accomplir ce qu'on avait prévu pour cinq ans. Ça avait été déjà prédit et tel que nous avançons, je suis persuadé que nous allons faire le triple de ce que nous avions prévu parce que les bases telles que nous les avions posées, sont tel que chaque action que nous posons aie un impact direct sur la vie de la population", a confié l'autorité provinciale à la presse avant d'enchaîner :

"Je voudrais bien que ceux qui veulent nous contredire, s'il y a des experts économistes qu'ils commencent leurs statistiques et ils arriveront à un certain moment à conclure que le Haut-Uele dispose d'un modèle que nous pouvons peut-être vendre et cela grâce à la volonté tacite d'un homme qui a accepté que je fasse ce que je suis en train de faire tel que je le fais (…) Là, il venait (Félix Tshisekedi) de décerner à la province du Haut-Uele 10 médailles à la fois, ce qui est une charge de plus qu'on donne à la province et nous allons la porter. C'est bon d'avoir les bus mais il faut être en mesure de les faire fonctionner. Il faut une certaine intelligence pour savoir comment les dispatcher et faire en sorte que toute la province soit servie. Nous avions mis nos routes, nous avons commencé par Faradje, Watsa, Dungu, Niangara aujourd'hui, Rungu et Wamba et nos routes sont telles que ces 10 bus et les 5 qu'on a promis sont peu. Nous ferons en sorte que lui aussi (Félix Tshisekedi) soit satisfait comme je l'ai dis pendant mon meeting que donner c'est bien et pour nous qui avions reçu c'est encore mieux mais celui qui a donné n'a pas jeté. Il a investi chez nous, le moment venu nous allons les lui rembourser avec un triple intérêt", a rassuré Christophe Baseane Nangaa.

Au sujet des exploitants artisanaux de minerais, le numéro un du Haut-Uele n'est pas allé par quatre chemins.

"Leur statut est connu dans le code minier mais par moment bafoué par des gens qui n'ont aucun intérêt à investir mais qui ne font que la spéculation. Nous leur disons que nos orpailleurs sont là où ils sont parce qu'ils (spéculateurs) ne sont pas venus investir. Le jour où ils viendront avec des investissements sérieux comme l'entreprise qui nous appuie Kibali, nous allons les accueillir. Ils rempliront les conditions pour délocaliser, indemniser ceux qui étaient là (…)", a tranché l'autorité provinciale.

Après cette adresse, Christophe Baseane Nangaa a repris le volant du bus qu'il conduisait depuis Isiro pour traverser la rivière Nepoko via ce bac inauguré le jour même pour présenter à ses concitoyens du secteur MMB, cet échantillon d'engins qui vont désormais desservir la contrée.

Alors qu'il assiste au déploiement d'un nouveau lot d'engins de génie civil appelé à renforcer l'équipe surplace, le Chef de l'Exécutif provincial a réaffirmé sa détermination à désenclaver complètement son entité tant qu'il continuera à bénéficier de l'appui de sa hiérarchie, de l'Assemblée Provinciale mais aussi de la population.

Cellule de Communication/Gouvernorat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *