Haut-Uele : Ce qu’a dit Norbert Samaki au personnel des secteurs de TRANSVCOM et PME

Norbert Samaki, ministre provincial des Transports et Voies de Communication, Petites et Moyennes Entreprises du Haut-Uele/ photo Gouvernorat

Le ministre provincial en charge des Transports et Voies de Communication, Petites et Moyennes Entreprises du Haut-Uele, Norbert Samaki Anidutini a lancé, ce jeudi, 14 janvier 2021 à Isiro, les “assises d’évaluation et de planification sur les recettes des secteurs de petites et moyennes entreprises et artisanats ainsi que de Transports et Voies de Communication”.

Dans son allocution de circonstance, ce membre du Gouvernement Baseane Nangaa a commencé par rendre grâce à Dieu pour le souffle de vie, le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour la paix ainsi que le Gouverneur, Christophe Baseane Nangaa pour sa vision de développement pragmatique du Haut-Uele.

Norbert Samaki a, en suite rappelé la nécessité, pour ses interlocuteurs, d’observer la Loi N°16/013 du 13 juillet 2016 portant statut des agents de carrière des services publics de l’État ; le Décret-Loi N°017/ 2002 du 03 octobre 2002 portant Code de conduite de l’Agent public de l’État; et l’Ordonnance N°81-067 du mai 1981 portant règlement d’administration relatif à la discipline considérés comme étant leur boussole pour toute la carrière.

Ces assises visant à “booster la mobilisation des recettes” afin de permettre à l’État de “matérialiser sa vision”, a consisté notamment, selon lui, à :

“Passer en revue les activités de nos deux services par entité et par nature; Présenter chacun, la gestion des imprimés en termes de qualité reçue, utilisée et restante; Présenter des mécanismes de fonctionnement de chacun de service ainsi que leur collaboration avec la DGRHU ; Ressortir les forces et faiblesses par entité et secteur; Émettre les suggestions et recommandations; Projeter les activités de l’exercice fiscal 2021 en vue d’atteindre sans faille la mission nous donnée par la hiérarchie”, a-t-il indiqué avant d’interpeller ces acteurs du secteur à produire un travail non complaisant conformément aux objectifs assignés.

Le Haut-Uele qui a réduit ses ambitions de développement de 0,49% dans son budget de 169 008 1790 425, 22 milliards de Francs Congolais met les bouchés double pour maximiser ses recettes en vue de soutenir ses efforts de développement économique et social.

En réussissant les responsables des secteurs des Transports et Voies de Communications; Petites et Moyennes Entreprises ainsi que l’artisanat, venus de six (6) territoires, Norbert Samaki voudrait remonter leur moral plombé par le ralentissement de l’activité économique pendant cette période de crise sanitaire liée au coronavirus.

election-net.com/Cellule de Communication/Gouvernorat