Haut-Uele : Athanase Tandroma salue l’apport du BCNDH dans la gestion de la chose publique

Le ministre provincial ayant la Fonction Publique, Travail et Prévoyance sociale dans ses attributions, Athanas Tandromba Tamile, a procédé au nom du Gouverneur de province, Christophe Baseane Nangaa, à l’ouverture d’un séminaire sur le développement suivant l’approche basée  sur les droits de l’homme (ABDH) à l’intention des membres du gouvernement, de l’Assemblée provinciale et tant d’autres responsables des structures étatiques et privées oeuvrant dans le Haut-Uele.

L’activité a été organisé
par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme, à Magambe, plus précisément  dans la grande salle du centre Saint Martin de Porres située dans la commune Mendambo d’Isiro.

C’était en présence du président de l’Assemblée Provinciale du Haut-Uele, Afounde Afongenda Sumbu, du Directeur de cabinet du Gouverneur de province, du représentant du Haut-commissariat des Nations Unies aux Droits de l’homme, bureau technique de Kisangani, Sylvain Masudi, du Recteur de l’Université de l’Uele, Roger Gaise , de la Représentante de la CNDH (Commission Nationale des Droits Humains), Charlie Kayumba, et des autres acteurs et défenseurs des droits de l’homme, dont la société civile ainsi que des membres du cabinet du Gouverneur de province.

Au cours de ces échanges, Sylvain Masudi a focalisé sa communication sur les mécanismes de protection de droits de l’homme, notamment,  la convention pour la protection et la promotion de la femme et les enfants , la redevabilité, le  développement et les mauvais comportements dus aux violations des droits  l’homme.

Le Ministre Athanase Tandromba a, dans son mot de circonstance, rendu les hommages mérités au chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour son engagement ferme à promouvoir l’Etat de droit, gage de paix et de développement pour le bien être de la population congolaise.

”Je félicite le gouverneur Christophe Baseane Nangaa,
qui ne menage aucun effort pour soutenir la vision du Chef de l’État à travers le pragmatisme vécu dans ses multiples actions”, a-t-il ajouté.

Il a, en outre, souligné que le Bureau Conjointe des Nations Unies aux Droits de l’Homme est un partenaire privilégié de l’État congolaise avant de reconnaître l’implication de ce dernier pour le renforcement de la gestion de la chose publique à travers les multiples occasions de consultation et des résolutions aux questions majeures qui constituent les préoccupations de citoyens Congolais.

Il faut signaler que ses assises lancées   ce 22 Mars vont se clôturer mercredi 24 mars 2021.

election-net.com/ Cellule de Communication/Gouvernorat