Haut-Katanga : plusieurs morts depuis le début du couvre-feu, la population exaspérée dans la ville de Likasi

Des pneus brûlés à Likasi/Ph des tiers

Le calme semble revenu dans la ville de Likasi, deuxième ville du Haut-Katanga ce jeudi 31 décembre 2021. Les deux derniers jours ont été émaillés par des affrontements entre la population et les forces de l'ordre appuyés par l'armée.

A la base de climat malsain, la situation sécuritaire préoccupantes sur la ville depuis l'incendie criminel qui a coûté la vie à une femme et ses deux enfants. Des témoins rapportent que des hommes en uniforme non autrement identifiés ont mis le feu à cette maison après avoir réclamé et pris de l'argent.

Le mercredi, d'autres incursions des hommes armés a révolté la population qui a violemment manifesté en brûlant des pneus et en s'attaquant aux symboles de l'État.

Débordée par le nombre des manifestants, la police a fait appel à l'armée dont un camion à connu un tonneau. Selon la société civile, trois personnes soldats ont été blessés.

Cet incident a été suivi de plusieurs tirs de sommation pour disperser les manifestants décidés à en découdre pour protester contre cette criminalité en plein couvre-feu.

Le bilan définitif n'est pas encore établi. Mais des sources concordantes évoquent plusieurs blessés par balles dont une femme touchée au genou alors qu'elle était dans son salon.

Chris Lumbu