Haut-Katanga : Nouvelle attaque de Gabriel Kyungu contre le régime Kabila

Gabriel Kyungu Wa Kumwanza, président de l'Assemblée provinciale du Haut Katanga en jaune à Lubumbashi/ photo tiers

Après le discours de Félix Antoine Tshisekedi, président de la République Démocratique du Congo lors de son passage à Lubumbashi le week-end dernier, appelant les Katangais à privilégier les Congolais que des étrangers qui viennent pour prendre les minerais et d'enrichir à la place des fils et filles du pays, le Président du parti politique UNAFEC, Gabriel Kiungu sort du silence et s'en va en guerre contre l'ancien président congolais Joseph Kabila.

Cette attaque de l'allié de Félix Tshisekedi fait suite à des attaques des pro-Kabila après cette visite à Lubumbashi et Kolwezi au grand Katanga. Sans citer son nom, celui dont on appelle Baba wa Katanga s’est déversé énergiquement sur Joseph Kabila et ses proches qu'il appelle sorciers, bandits, voleurs de grand chemin venus du néant avec des bottes en caoutchouc, mais qui se retrouvent aujourd’hui avec des jets privés.

"(…) je dis que ce sont des sorciers, des voleurs, des bandits de grand chemin qui ont laissé les enfants du Katanga dans la misère", a dit le président de l'assemblée provinciale du Haut Katanga devant les fidèles de son parti politique le dimanche 16 mai

Il soutient en outre que "(…) comment on peut exploiter nos minerais, vendre nos mines, mais nous, population, demeurons très pauvres. Qui ont pillé le pays ? Qui ont pillé le pays ? Ce sont ces voleurs-là qui veulent se faire passer pour des donneurs de leçon. Non et non", s'inquiète-t-il.

D'après lui, le Chef de l'État Félix Tshisekedi qu'il continue à promettre son soutien, est venu mettre fin à la "prédation, au règne de ces voleurs et sorciers."

Jean-Paul Tshimanga