Haut-Katanga : Muyambo pris à contre-pied, Kyabula sur le toit de la province

Photo montage : À gauche Jacques Kyabula et À droite JC Muyambo.

La maison de sondage Le Point a publié le résultat des sondages des la population congolaise sur l'action des gouverneurs de provinces depuis la dernière conférence des gouverneurs. Avec 500 sondés par province cette maison a classé les chefs des exécutifs provinciaux qui ont marqué des points dans la vision du Chef de l'État.

Des habitants de chefs-lieux de provinces et des principales villes ont été interrogés sur l'action des
gouverneurs de leurs provinces respectives. Il leur a notamment été demandé d'énumérer leurs principales actions qui selon eux, ont impacté positivement la vie quotidienne de la population.

Satisfecit pour Kyabula et Ngobila

Les résultats sont sans appel selon le Point : seuls quatre gouverneurs sur les 26 que compte la RDC ont atteint la barre symbolique de 30% d'opinions
favorables. Il s'agit de Jacques Kyabula du Haut-Katanga (73,4%). Se focaliser sur le développement agricole
pour assurer l'indépendance alimentaire de la RDC est un des soucis majeurs du Président de la République,
Félix Tshisekedi Tshilombo. Intériorisant cette vision, le Gouverneur du Haut-Katanga a investi dans l'agriculture.

Cette étude classe le Gouverneur de Kinshasa en deuxième province. Le Point relève que malgré les "tensions politiques enregistrées ce dernier temps entre l’assemblée provinciale et l’exécutif de la ville, la province de Kinshasa on constate un spectaculaire changement positif de l'opinion des Kinois envers le Gouverneur Gentiny Ngobila dans le domaines de réfection des routes et éclairage public notamment" avec 52,4% d'opinion favorable.

Il est suivie d’Atou Matubuana du Kongo Central (50,8%), Christophe Nangaa du Haut- Uélé (46,2%).

Par contre deux provinces qui connaissaient un élan de croissance très avancé dans plusieurs domaines se
trouvent en phase de stagnation totale. Il s’agit du Lualaba dont le gouverneur Richard Muyej Mangez Mans se trouve invité depuis plus des six mois à Kinshasa, une situation de suspense qui inquiète plusieurs Lwalabais et le Tanganyika dont le
Gouverneur Zoe Kabila a été déchu par l’assemblée provinciale.

Les gouverneurs de l’Ituri et du Nord-Kivu qui sont sous l’état de sièges, leurs gouverneurs n’ont pas été soumis à ce sondage.
Le reste des provinces sont plus déchirées par les guerres interminables entre leurs assemblées provinciales et
les gouvernorats, ce qui bloque les projets de développement de leurs entités. Cette situation est déplorée par leurs administrés car ne permettant pas une quelconque stabilité pouvant créé un courant de développement
dans les province

Sondages téléguidés ?

Toutefois la publication de cette étude soulève certaines interrogations. Le résultat de ce sondage a été publié juste quelques jours après la sortie médiatique de Jean-Claude Muyambo Kyassa qui a qualifié le gouverneur Jacques Kyabula de faire le clown avec le président Félix Tshisekedi et de rouler en réalité pour son ancien patron Joseph Kabila J'avance. Le titre choisi par le Point contredit directement la phrase phare de l'ancien ministre des affaires humanitaires.

En plus, le Point n'a pas pris en compte les réalisations des autorités intérimaires au Lualaba et ailleurs et ne s'est limité qu'à une lecture général. Tout le contraire de l'étude sur le gouverneur du Haut-Katanga pour lequel il a soigneusement détaillé les réalisations.

Chris Lumbu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *