Haut-Katanga : "les Tshisekedi" investissent une concession de Chemaf

Une délégation de Chemaf avec les autorités administratives de Mitwaba/ PH tiers

Les activités de l'entreprise minière Chemical of Africa (Chemaf) sont bloquées depuis le lundi 21 Juin 2021 sur le site Kasongwe près de Luisha, une contrée située à environ 80km de Lubumbashi sur l'axe Likasi.

À la base, une coopérative minière dénommée ''Etoile' qui ne s'est pas jusque-là présentée, mais qui a déployée les agents de la PNC pour contraindre la société Baudouin Mining qui est sous traitant de CHEMAF de ne pas oeuvrer dans le site de Kansongwe. Les "envahisseurs" ont, depuis le samedi, introduit des creuseurs qui exploitent en complicité.

Les patrons de cette prétendue coopérative minière, au nom de la famille présidentielle" dont ils se réclament proches affirment avoir transformé cette concession en site d'exploitation artisanale en dépit du Permis d'exploitation (PE) de Chemaf.

Face au dispositif policier déployé par ces personnes et le nombre des creuseurs, les agents de sécurité de Chemaf n'ont pas su ni voulu opposer une résistance

"Ils sont arrivés samedi aux environs de 18 heures. Ils nous ont dit que dorénavant cette concession appartient aux creuseurs. Et nous avions appelé des interventions et ils sont partis. Mais avant de partir, ils nous ont promis des représailles qui nous coûteraient très cher" a dit un des gardes de Chemaf à election-net.com

Et de poursuivre

"Toute la journée d'hier il y avait une accalmie, mais vers le soir, ils sont revenus et c'était la débandade. Ils nous ont ravagés partout là-bas avec des creuseurs. Et ce matin, quand nous sommes arrivés les policiers nous ont refusé l'accès" a poursuivi l'agent de sécurité.

Devant ce manque à gagner, l'entreprise minière Chemaf qui détient le permis d'exploitation (PE) de cette concession déplore cette attitude et en appelle à la protection de l'État congolais a clamé le chef du personnel Chemaf du site de Luisha

"Nous nous sentons vraiment lésés par cette situation. Le législateur est là pour protéger les investisseurs. Ces genres d'actes découragent les gens qui viennent investir chez nous. Nous, nous avons dûment acquis le permis d'exploitation. Et nous avons le service compétent qui nous gère, c'est la division des mines. Et vous ne pouvez pas vous retrouvez à un endroit si vous ne possédez pas tous les documents. Donc nous sommes ici depuis très longtemps et nous travaillons légalement, Chemaf a toujours travaillé légalement et du point de vue économique, nous ne savons pas si nous pourrons un jour récupérer ce que les creuseurs nous prennent en ce moment" a affirmé Thierry Kibuye, Responsable du personnel de Chemaf/ Luisha.

Coopératives au contour flou

Les propriétaires de la coopérative "Etoile" citée refusent catégoriquement de rencontrer la presse. Moins encore, l'identification de cette coopérative ne donne pas toute la lumière.

Selon des informations recoupées, ce groupe se présente comme proche de la famille Tshisekedi ( famille du Chef de l'État) et utiliserait ce nom comme moyen de pression et trafic d'influence

Et le climat des affaires…

Chemaf est l'un des miniers qui a créé un grand nombre d'emplois directs et indirects dans la région du Grand Katanga. Outre les emplois créés, Chemical of Africa contribue efficacement à renflouer le trésor public en honorant ses devoirs envers le fisc. L'envahissement des concessions des miniers est une image négative de la RDC ce qui est tout à fait contraire à la vision du président de la République qui tient à l'assainissement du climat des affaires sur le classement Doing Business.

Il convient de signaler que Chemaf est l'un des rares miniers qui s'illustre aussi dans l'encadrement des artisanaux miniers dit Creuseurs. Chemical of Africa a accordé, de bonne foi, de ses concessions de ses PE dormant aux creuseurs dans la province du Lualaba.

La Rédaction