Haut-Katanga : les tronçons routiers, des mouroirs de l'année 2021

Un véhicule ayant connu un accident /Photo de tiers

L'année 2021 a été noir sur les routes dans la ville dans la province du Haut-Katanga avec des chiffres en nette progression par rapport à l'année 2020.

La province a enregistré plus de 1429 cas d’accidents de la route dont 132 mortels à la base de plus de 154 décès et 910 blessés graves, représentant 61% et 1129 dégâts matériels importants et 116 cas des traumatisés ont été enregistrés.

L'excès de vitesse et l'imprudence au volant ont été les principales causes des accidents de circulations routières enregistrées par le Bureau technique de la brigade mobile de la police de circulation routière de la ville de Lubumbashi pour l'année 2021.

Des routes meurtrières

La Route des poids lourds a été l'axe le plus touché avec 90 cas, la route Kipushi avec 89 cas et de chaussée de Kasenga avec 73 cas enregistrés, un tableau sombre qui doit interpeller les décideurs en Province, signale un cadre de la CNPR Haut-Katanga.

Pour Bertin Tshoz, team leader groupe thématique Sécurité et paix GSP en sigle, ces axes à risque occupent le top 5 des routes meurtrières de la Province du Haut-katanga pour ce cinq dernières années qui suite à ce bilan sombre, nécessitent une attention particulière de la part des autorités provinciales du Haut-katanga à chaque niveau de responsabilité institutionnelle pour assurer la protection civile à travers des vastes campagnes de sensibilisation à la prévention et surveillance routière conformément au code de la route.

Un chiffre noir plus grand

Pour sa part, Jeff Mbiya , membre du Réseau pour la Réforme du Secteur de la Sécurité et de la Justice, RRSSJ/ Katanga craint que faute des moyens logistiques et de coordination , le bureau technique de la PCR se soit limité sur les cas enregistrés uniquement sur les grandes artères menant vers la ville de Lubumbashi sans intégrer les données de différents territoires de la Province du Haut-katanga notamment celles du territoire de Mitwaba où pour le seul cas d'accident observé sur le Pont Kyobwe à plus de 50 km de la cité administrative de ce territoire avait causé la mort à plus de 51 passagers et, qui malheureusement jusqu'à présent, ce véhicule accidenté reste coincé au fond de la rivière kalume Ngongo faute de grue pour le retirer présentant les inquiétudes sur un chiffre noir plus grand cette année.

Ces statistiques démontrent une nette augmentation par rapport à l’année antérieure (2020) qui a connu 1.280 cas d’accidents répertoriés.

Il est à noter que la commune de Lubumbashi a été la plus touchée avec plus 793 cas représentant 55,5% de l'ensemble des accidents documentés suivi de la commune annexe avec 339 et le mois de mai a été le plus meurtrier de l'an 2021 avec 144 cas enregistrés.

Bwana Muyenga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *