Haut-Katanga : les creuseurs abandonnent un cadavre devant le palais de justice de Lubumbashi

Palais de justice de Lubumbashi . Photo ENET/ Chris L

Les artisanaux miniers communément appelés creuseurs du site de Kipoï ont assiégé le palais de justice ce mercredi 07 juillet 2021. Révoltés par le meurtre de trois creuseurs la veille, ce mercredi, ils ont déposé un corps devant le palais de Justice pour, selon eux, mettre l’Etat devant ses responsabilités.

La carrière de Kipoï située à quelques km du territoire de Kipushi a été le théâtre d’afrontements entre artisanaux miniers et policiers. Les forces de l’ordre ont décidé de déloger les creuseurs sur cette concession appartement à l’entreprise SEK.

Cette décision n’était pas du goût des creuseurs qui estiment que la concession était inexploitée depuis des années. Elle présentait une belle opportunité pour l’artisanat, car le produit possède une teneur acceptable.

Cette résistance a vite tourné au drame. Et les forces de l’ordre en sous nombre auraient ouvert le feu, rapporte un témoin. Le bilan fait état de trois décès. Et c’est dans la matinée de ce mercredi qu’ils ont trouvé un autre corps d’un mineur artisanal.

Pris de colère, les creuseurs ont déposé le corps devant le palais de justice avec des cris de menaces et de regret face aux autorités.

Les creuseurs artisanaux de la carrière de Kipoyi à Lupoto ont exprimé leur ras le bol ce matin, après la mort de trois creuseurs lors des affrontements qui les opposer aux agents de l’ordre qui ont tiré à balle réelle.

Très énervé ce matin, ces débrouillards sont allés déposer le cadavre de l’un des leur tué à l’esplanade du parquet de grande instance de Lubumbashi, avant de se rendre au gouvernorat de province et à l’assemblée provinciale, exigeant aux autorités de trouver une solution durable.

Dossier à SUIVRE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *