Haut-Katanga : la police passe à la vitesse supérieure dans la lutte contre l'enlèvement d'enfants

Le général Louis Segond Karawa, commissaire provincial de la PNC/ Lubumbashi

Les forces de l'ordre tendent la main à la population du Haut-Katanga pour mettre fin aux cas d'enlèvement d'enfants qui prend de l'ampleur dans les grandes villes du Haut-Katanga depuis la mi-juin.

Dans un communiqué, la police nationale a mis à la disposition des numéros verts pour alerter sur tout cas suspect

"Le Commissaire Provincial de la Police Nationale Congolaise du Haut- Katanga, demande à la population en général, particulièrement aux parents et à tous ceux qui détiendraient des informations fiable relatives aux enlèvements d'enfants, de venir le dénoncer instamment auprès de ses services en vue de dispositions conséquentes", peut-on lire dans un communiqué de la Police du Haut-Katanga signé le jeudi.

Plusieurs cas d'enlèvements d'enfants sont signalés dans les villes de Lubumbashi et Likasi. Et face à cette montée des cas d'enlèvement d'enfants, la police s'invite et appelle la population à la dénonciation de tous les cas suspects des auteurs de kidnapping.

Jacques Kyabula Katwe, gouverneur du Haut-Katanga, avait annoncé, lundi dernier qu'il existait des cas palpables d'enlèvement répertoriés à Lubumbashi et Likasi. Au total 7 enfants étaient déjà tombés dans le filet de ce réseau.

Chris Lumbu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *