Haut-Katanga : Jacques Kyabula sort l'artillerie lourde.

Ils sont au total 81 prisonniers dangereux transférés de Lubumbashi à Angenga dans le Grand Équateur, ce samedi 25 janvier 2020, via l'aéroport international de la Luano.

Ce transfèrement voulu dissuasif a été décidé par le Gouvernement Kyabula qui se montre intraitable face à la persistance et croissance de la criminalité urbaine dans les villes de Lubumbashi et Kasumbalesa ainsi que certains territoires de la province gérée par Jacques Kyabula Katwe.

L'objectif de ce transfèrement est de mettre fin à la criminalité causée par des repris de justice et des bandits de grand chemin qui se croyaient invincibles dont les espoirs sont nourris par les accointances avec certains responsables des prisons dans la province du Haut-Katanga.

Ces détenus qui ont déjà été jugés et condamnés pour vol, viol, meurtres et autres séditions ont été embarqués dans un avion militaire affrété par le gouvernement central sur demande de la province du Haut-Katanga. Jacques Kyabula Katwe remercie le chef de l'État.

"Nous remercions son Excellence Félix Antoine Tshisekedi avec l'appui du gouvernement central, qui a accepté de mettre à notre disposition cet avion militaire afin d'assurer le transport des prisonniers de notre province vers une prison d'une autre province. Ce qui est une bonne chose pour nous, nous devons décourager la criminalité dans notre ville de Lubumbashi en particulier et dans notre province du Haut-Katanga en général", a confié le gouverneur à l'aéroport international de la Luano bien avant le décollage de l'avion militaire.

Jacques Kyabula Katwe fustige la complaisance des responsables des prisons.

"Nous avons constaté que les prisonniers qui étaient gardés ici avec la complicité de certains responsables de prisons, tout ça, les prisonniers se sentaient libres en d'autres termes, parce qu'ils étaient attrapés à certains endroits en train d'opérer", a indiqué le gouverneur du Haut-Katanga.

Selon le chef de l'exécutif provincial, cette vague constitue le premier transfèrement d’une longue série concernant des détenus déjà jugés et condamnés pour meurtres, viols et insurrections . Le deuxième vol est attendu dans les prochains jours.

Chris Lumbu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *