Haut-Katanga: Félix Tshisekedi a-t-il ordonné la démolition du chantier de l'assemblée provinciale?

Lancés par Félix Tshisekedi le 30 juin 2019 dans le cadre du programme de 100 jours du Président de la République, les travaux de construction du nouveau siège de l’assemblée provinciale sont bloqués. Non seulement bloqués, mais ils sont désormais abandonnés car les murs ont été démolis.

L'information a été révélée à ELECTION-NET.COM par le média de Lushiactu.com, qui indique qu'aucune explication n'est fournie sur cette démolition. Le gouvernement provincial et l'assemblée provinciale évitent la question.

Selon des sources proches du ministère des infrastructures et de ses services techniques, les travaux (élévation des murs) qui viennent d'être démolis, étaient évalués à plus de 4 millions des dollars américains sur les 15 millions du montant total.

La lenteur de l'évolution de ce chantier fait d'ailleurs partie des points qui avaient entraîné la déchéance de l'ancien bureau de l'organe délibérant dirigé alors par Freddy Kashoba. Ce dernier avait rejeté la responsabilité sur l'exécutif provincial qui engage et qui aurait passé le marché à un entrepreneur privé.

Lushiactu.com affirme par ailleurs que certains " communicants du gouvernement provincial rejettent la balle sur la présidence qui s'est accaparée du projet sans pour autant l'achever".

D’après certaines indiscrétions, toujours selon Lushiactu.com, quelques Notables haut-katangais s’apprêtent à saisir la présidence de la République pour savoir si c’est elle qui a autorisé la démolition de ce bâtiment, et pour quelle raison comme prétendent affirmer certaines bouches en province. Entre temps, l’entrepreneur garde encore silence.

Pour rappel le chantier démoli se situe derrière le bâtiment du 30 juin, actuel siège de l'Assemblée provinciale du Haut-Katanga.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *