Haut-Katanga -environment : A Lubumbashi, le ministre Claude Nyamugabo hausse le ton contre les miniers

Ministre Claude Nyamugabo en visite d’inspection d’une rivière polluée/ photos des tiers

Le ministre de l’environnement et développement durable Claude Nyamugabo invite les entreprises minières évoluant dans la province du Haut-Katanga et du Lualaba à respecter l’environnement ainsi que les lois et règlements de la République démocratique du Congo. C’est son message clé dans sa tournée qu’il effectue dans les deux provinces.

Il a commencé sa mission d’évaluation par Lubumbashi (Haut-Katanga) . Le ministre de l’environnement a passé au peigne fin la situation environnementale caractérisée par la dénonciation des cas de pollution des rivières, des eaux et du sol voir la pollution de l’air par les entreprises minières et dont les échos parviennent à Kinshasa.

Le même regard est porté l’exploitation forestière afin d’une sensibilisation de toutes les parties prenantes ainsi que les forces vives sur l’implémentation de l’initiative Présidentielle “jardins scolaires, 1 milliard d’arbres à l’horizon 2023 . Le ministre en requiert l’implication du gouvernement provincial du Haut-Katanga, le lancement étant prévu au 5 décembre prochain par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi.

Claude Nyamugabo a visité le site de Ruashi Mining, une entreprise minière, citée dans le cadre d’une délocalisation des communautés locales. Il a salué l’investissement tout en exigeant que tout se conforme aux lois et règlements et surtout dans le strict respect des normes environnementales.

Partout dans les différentes mines de la ville où l’on ouvre au Ministre les portes des différents bassins de rétention, le constat est amer en terme de pollution sur l’environnement immédiat. Claude Nyamugabo se montre particulièrement sidéré au point de quitter ses gongs et de mettre en demeure les responsables.

Dans la mine de la Société Chemaf, deuxième entreprise: les rejets des concentrateurs ont carrément pollué les rivières voisines au point de faire disparaître toute vie aquatique et même les espèces végétales.

Même si le Ministre Claude Nyamugabo a tenu à ce que ces entreprises s’impliquent dans l’initiative de reboisement voulu par le Chef de l’État, n’en demeure pas moins que le Ministre de l’environnement et développement durable ait annoncé une batterie une batterie de mesures que le gouvernement prendra en se basant sur les recommandations devant découler des discussions que le Ministre Claude Nyamugabo engagera avec les opérateurs miniers au terme de la mission.

L’objectif est de protéger au maximum la population et les écosystèmes animaux et végétaux et le cas échéant obtenir une juste réparation des préjudices connus, la République ayant la volonté de conserver sa position de deuxième poumon de la planète.

Chris Lumbu