Guerre de 6 jours à Kisangani: Ce qu’il faut savoir sur le report des audiences devant la CIJ

Ecouter cette information

Le président ougandais, Yoweri Museveni, est une personne emotionnellement instable, justement parcequ’ il a sur sa table des dossiers qui doivent être résolu, qu’il s’agisse du dossier avec le Rwanda ou encore des indemnités colossales de 10 milliards de dollars à payer à la RDC suite à la plainte introduite par Laurent Desiré Kabila en 1999 lorsque l’ancien président se retourne contre ses alliés de l’AFDL.

Pendant au moins 14 ans, l’Ouganda avait refusé de payer la RDC et, suite à cet échec, la Cour internationale de Justice a décidé de s’occuper de cette affaire et de la résoudre légalement.

La date de l’audience sur les indemnités était fixée ce lundi 18 novembre 2019.

En ne montrant aucune volonté de payer toutes ses victimes de la guerre, l’Ouganda pouvait perdre la cause de l’audience, ce qui pouvait entraîner des mesures restrictives à l’égard de ce pays.

Kampala a trouvé un schéma facile et a decidé d’inviter Kinshasa à une discussion amicale. Et en effet, le pays a improvisé un forum d’affaires et plusieurs engagements ont été signés par l’Ouganda qui promet d’implanter un plan stratégique pour une période de deux mois.

La RDC et l’Ouganda ne se présenteront plus devant la Cour internationale de Justice de la Haye. Les audiences, reportées sur demandes des deux parties, devaient permettre de trancher la question des réparations des pillages menées par l’armée ougandaise lors de la deuxième guerre du Congo.

Le Rwanda et l’Ouganda doivent également se rencontrer à Kampala ce 18 novembre dans le cadre du suivi de l’accord de paix avec l’Angola, qui aide les deux pays sur la manière de résoudre leur conflit diplomatique existant.

Rapellons par ailleurs que , l’Ouganda a toujours évité à tout prix tout ce qui pourrait déclencher la reprise de discussions sur l’affaire d’ une somme colossale d’une valeur de 10 milliards de dollars à titre de réparation à sa victime, la RDC.

La semaine dernière, le président Felix Tshisekedi, s’est rendu à Kampala avec une forte délégation du gouvernement pour rencontrer son homologue, Yoweri Museveni. Les deux dirigeants ont ensuite tenu une séance de travail et pris des engagements majeurs.

Museveni et Tshisekedi se sont convenu de construire ensemble 1 200 kilomètres de routes depuis l’Ouganda vers les trois villes de l’est du Congo, Goma, Bunia et Beni.

Pour rappel la ville d’Aru a toujours été une route stratégique pour l’armée ougandaise lors de son invasion en RDC. Le 10 août 1998, la 7ème force opérationnelle du bataillon de l’armée ougandaise est entrée en RDC à Aru et y a campé pendant quatre jours avant de procéder à la capture des ennemis.

Les ministres des Affaires étrangères, de l’Infrastructure et des Finances des deux pays se sont convenus de se réunir dans un délai de deux mois et de planifier la construction des routes et l’extension de l’électricité de la frontière à d’Aru, jusqu’ en RDC.

La rédaction