Guerre contre les ADF : certains Congolais "ne veulent pas que ça finisse" (Lt Antony Mualushayi)

Antony Mualushayi, porte-parole des opérations Sokola 1. Photo ENET/ Dieubon M.

Le porte-parole des opérations Sokolo1, le lieutenant Antony Mualushayi salue la franche collaboration entre la population et les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

Pour cet officier de l'armée, c'est cette cohésion qui permettra de mettre fin à l'activisme des rebelles ADF, en dépit de la meconduite de certains Congolais, collaborateurs de ces combattants.

" La population de Beni collabore très bien avec les forces de l'ordre bien qu'au-delà de cette collaboration, il y a certains parmi nos compatriotes qui se retrouvent dans la mafia des ADF qui ne veulent pas que ça finisse. Ils continuent à décourager ceux qui collaborent avec l'armée et continuer à donner main-forte aux ADF", dit-il.

Par ailleurs, le lieutenant Antony Mualushayi affirme que la situation sécuritaire "est relativement calme sauf sur l'axe Ituri qui pose problème". Dans le souci de restaurer l'autorité de l'État sur l'axe Ituri, poursuit-il, les commandants des opérations Sokolo1 et du secteur opérationnel Ituri ont échangé autour des stratégies qui s'avèrent salvatrices pour la population.

"L'ennemi qui est en train d'être défié ici dans la région de Beni a toujours tendance d'aller du côté Ituri. Alors, il faut travailler, de sorte que l'ennemi et ses supplétifs ne puissent pas inquiéter notre population", renchérit-il.

Dieubon Mughenze depuis Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *