Grève à l'ESU : Muhindo Nzangi joue au sapeur-pompier

Muhindo Nzangi

C'est ce mercredi 5 janvier 2022 que l'année académique 2021-2022 a officiellement été lancée par le ministre de l'Enseignement supérieur et universitaire, Muhindo Nzangi. La cérémonie s'est passée à l'Academie des Beaux-Arts, en ville de Kinshasa.

Devant plusieurs autorités des institutions supérieures et universitaires, le patron de l'ESU est revenu sur la grève décrétée par les professeurs, chefs de travaux et Assistants réclamant l'amélioration de leur condition de vie.

En sapeur-pompier, il a par la même occasion annoncé des échanges entre les professeurs d'universités et le premier ministre Sama Lukonde. La rencontre aura lieu cette semaine, a-t-il précisé.

"Le premier ministre est engagé à les rencontrer avant la fin de la semaine pour que nous puissions harmoniser et nous mettre d'accord sur un calendrier", a-t-il déclaré.

Sur toute l'étendue de la République, les mouvements de grève sèche ont été lancés dans différentes institutions étatiques, consécutivement à l'appel au boycott de la rentrée jusqu'à la prise en compte des revendications des professeurs des universités, les chefs de travaux et les Assistants.

Dieubon Mughenze

2 thoughts on “Grève à l'ESU : Muhindo Nzangi joue au sapeur-pompier

  1. Mr le ministre doit se comporter en homme Sage, car ce qu'il nous faut, ce n'est point d' anticipation d' année académique, mais plutôt, les réformes en outillage, de nos universités !!! Svp le système LMD ce tué d'avantage notre éducation !!! Imaginez, le courant ne se ré trouve pas dans nos auditoires, mais qu'a-t-il fumée cet homme ???

  2. Le ministre doit faire tout le moyen de régler la situation des professeurs et les assistants pour ne pas perturber les enseignement supérieur et doté les universités les différents matériels en vue d'améliorer les conditions des étudiants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *