Grands-Lacs : l'Angola prend pour la deuxième fois la présidence de la CIRGL

Gauche à droite Denis N., Yoweri M., Joao L., Paul K. et Félix T., respectivement présidents du Congo-B, d'Ouganda, d'Angola, du Rwanda et de la RDC. Ph. Tiers

L'Angola a pris vendredi 20 novembre pour la deuxième fois la présidence de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs(CIRGL), avec pour objectif d'éradiquer les groupes armés présents dans cette zone et faire appliquer les accords de paix conclus dans la région, apprend-on du compte rendu de la réunion de l'organisation qui a eu lieu par visioconférence le vendredi dernier.

C'est donc ce samedi que le pays de João Lourenço a officialisé cette nouvelle. C'est la deuxième fois qu'il exercera la présidence de l'organisation pour les deux prochaines années. Une décision prise lors du 8e Sommet ordinaire des chefs d'États de la CIRGL.

Durant les 2 prochaines années, il entend promouvoir le dialogue pour contribuer à la sécurité et la paix. Luanda s'efforcera également de faire avancer l'organisation avec des actions plus concrètes.

En s'exprimant à l'issue du sommet, organisé par visioconférence, en tant que président de la CIRGL, le chef de l'Etat angolais, João Lourenço, a déclaré que d'autres objectifs de la présidence angolaise se developperont sur les actions visant à lever les sanctions imposées au Burundi, l'embargo sur les armes à l'encontre de la République centrafricaine, ainsi que la lutte contre l'ennemi commun, qui est la Covid-19.

Le président angolais succède à la tête de l'organisation au président congolais Denis Sassou N'guesso.

A noter que l'Angola est le premier pays à assumer la présidence de l' organisation pour la seconde fois(2017 et 2021).

Nelly