Grand-Kivu : Yves Bunkulu donne un coup de pouce aux jeunes

Le ministre de la jeunesse, initiation à la nouvelle citoyenneté et cohésion nationale, Yves Bunkulu a effectué un périple dans les provinces du Nord et Sud-Kivu, du 17 décembre au 23 décembre dans l'objectif de communier avec la jeunesse de l'Est et les encourager notamment dans l'entrepreneuriat.

De Goma (Nord-Kivu) à Bagira (Sud-Kivu), en passant par la ville de Bukavu (Sud-Kivu), le ministre de la jeunesse a pris part à plusieurs manifestations (conférences, échanges, visites…) des jeunes dans le domaine de l'éducation, l'entrepreneuriat et surtout sur la sécurité.

Au Sud-Kivu, Yves Bunkulu se rapproche de la jeunesse !

Arrivé à Goma (Nord-Kivu) le 17 décembre, le Ministre de la jeunesse s'était rendu à Bukavu dans le Sud-Kivu, où il a été accueilli par le Gouverneur intérimaire. Sur place, il a remis des matériels de formation au centre des jeunes de Bagira. Il a participé à l'exposition des Universités du Grand-Kivu qui avait pour objectif de dévoiler le génie de la jeunesse de la partie Est de la RDC. Yves Bunkulu a clôturé son séjour de travail au Sud-Kivu par l'ouverture de la Foire des entrepreneurs évoluant dans cette province.

Séjour au Nord-Kivu : Yves Bunkulu chez les sinistrés de l'éruption du Nyiragongo

Après Bukavu, le ministre de la jeunesse est retourné à Goma où il a été accueilli par le gouverneur militaire du Nord-Kivu. Dans la ville volcanique, il a visité quelques sites où vivent les sinistrés de la dernière éruption du volcan Nyiragongo. Il a effectué plusieurs visites sont notamment au bureau du conseil provincial ou encore à la division provinciale de la jeunesse de Goma. Yves Bunkulu a remis des matériels au centre des jeunes scouts de cette province.

À l'issue de son séjour, Yves Bunkulu a invité la jeunesse à faire confiance au Gouvernement centrale pour le rétablissement de la paix à l'Est du pays.

" C’était également l’occasion pour nous de pouvoir échanger sur la situation qui a prévalut dans la ville de Goma où nous déplorons la mort des compatriotes. Je lance un appel à toute la jeunesse de ne pouvoir pas céder à la manipulation sur une quelconque présence de la police rwandaise à Goma, car c’est de la pire manipulation. Nous n’avons pas donc besoin d’autres manifestations qui risquent d’endeuiller la population. C’est un droit mais elle doit être organisée dans le strict respect de la loi ", a laissé entendre Yves Bunkulu.

Election-net.com/Cellcom Min jeunesse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *