Grand-Katanga : Gedeon Kyungu annonce une conférence sur l’Indépendance du Katanga

Ecouter cette information

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, visiblement, aux premières heures de ce samedi 17 octobre 2020, l’ancien Seigneur de guerre Gedeon Kyungu Mutanga annonce la tenue d’une grande rencontre à Lubumbashi.

Depuis sa clandestinité, le président national de MiRA affirme qu’il est encore dans la ville de Lubumbashi et s’étonne de ce que le monde le cherche encore. Ce chef Maï-maï évoque même la question de l’indépendance du Katanga.

“Moi, Nkambo Kyungu Mutanga Wa Bafukwa Kanonge Gedeon, j’informe toute la population katangaise et le monde entier que je suis officiellement à Lubumbashi car les gens me cherchent ailleurs, n’endossent de beaucoup de responsabilités et m’accusent de n’importe quoi pendant que je cherche quelque chose de très important, c’est l’indépendance du Katanga “ dit-il.

Il évoque l’organisation d’une grande conférence sur cette question qui défraye la chronique à savoir l’indépendance du Katanga.

“ C’est ainsi que j’invite tous les notables katangais des quatre provinces de rehausser de leur présence à la grande réunion qui se tiendra ici à Lubumbashi dont la date, lieu et l’heure vous seront communiquée sur invitation afin qu’on se mette autour d’une même table pour mettre fin à cette lutte.” a dit Gedeon Kyungu Mutanga Wa Bafukwa Kanonge.

Contacté par election-net.com, Thierry Mukelekele, ancien Secrétaire general de MIRA(parti politique de Gedeon), cette sortie fera voir au monde la vraie lutte de Gedeon

“Nous attendons tous cette invitation, il veut en finir avec le mensonge sur sa personne et connaitre son statut ,seul le président de la république à la clé ,sinon il n’est pas venu pour un affrontement ou une déclaration de guerre… il tient à vider la question indépendance” a-t-il expliqué.

Gedeon Kyungu Mutanga avait quitté sa résidence de Lubumbashi au mois de mars dernier. Depuis la ville de Lubumbashi est plusieurs attaqués par des miliciens Bakata-Katanga. les partisans de ce chef de milice Bakata Katanga sont accusés d’avoir mené une tentative d’insurrection.

C’était le cas, le 28 mars dernier dans plusieurs localité de l’ex-Katanga (au moins 30 morts) ainsi que le le samedi 26 septembre 2020.( au moins 19 morts) répression de ce soulèvement avait fait. Pour beaucoup, la responsabilité du chef des Bakata Katanga est établie, mais les forces de sécurité sont aussi pointées du doigt.

Chris Lumbu