Goma/Volcan : la politisation de l'aide humanitaire dénoncée

1.500 sinistrés de l'éruption du volcan Nyiragongo assistés à Goma. Photo Enet/Prince B

Près de 5 mois après l'éruption du volcan Nyiragongo plusieurs voix s'élèvent pour dénoncer la politisation de l'aide humanitaire apportée aux sinistrés de ce drame.

Mambo Kawaya président de la société civile forces vives de Nyiragongo a souligné que l'aide humanitaire pour les sinistrés du volcan Nyiragongo est déjà transformée à un truc de la précampagne politique pour certains.

''Nous attirons l'attention des Autorités et certains humanitaires à prendre au sérieux cette alerte'', a-t-il déclaré.

Il a par ailleurs révélé qu'il y a deux blocs qui sont créés frauduleusement dans des sites. Et sur des fiches des noms fictifs apparaissent toujours comme des vrais sinistrés.

''Ils ont créé frauduleusement deux blocs disant des sinistrés. L'un est à l'EP Kayembe/Munigi (N⁰22) et à l'EP Mujoga (n⁰19)/Kibati. Quand on leur demande sur ces deux blocs, voici la réponse ; c'est pour les Autorités. Entre-temps les noms des fictifs apparaissent toujours comme des vrais sinistrés. Honte !'', a-t-il indiqué.

Il sied de noter que depuis l'éruption du volcan Nyiragongo au mois de mai 2021, plusieurs organisations non gouvernementales et même les autorités de la République n'ont pas hésité à venir secourir les victimes de ce drame.

En dépit de la mauvaise identification des sinistrés, la volonté manifeste des plusieurs structures et organisations a été constatée.

Prince Bagheni, à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *